Actualités

Temps de lecture : 3 min 18 s

La minicentrale hydroélectrique de Val-Jalbert est inaugurée

Le 22 mai 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 22 mai 2015
Par

La minicentrale hydroélectrique de Val-Jalbert est inaugurée

En fonction depuis février dernier, la minicentrale de la Rivière Ouiatchouan a été officiellement inaugurée. Pour l’occasion, les partenaires du projet étaient entourés du premier ministre, Philippe Couillard.

VIDÉO #1 : la prise d'eau

 

VIDÉO #2 : à l'intérieur de la centrale

 

La réalisation de la minicentrale de Val-Jalbert a connu des hauts et des bas. Lors de l'inauguration, tous s'entendaient pour dire qu'il s'agit d'un exemple précurseur pour le développement économique des régions : « Actuellement, six autres projets de minicentrale sont annoncés, dont celui de la 11e Chute, ainsi que d'autres dans notre région, mais également ailleurs en province. C'est un signal fort que nous envoyons aux régions du Québec, car ce projet a été réalisé par les communautés, et ce, pour les communautés. Plusieurs partenaires récolteront les bénéfices de ce projet de développement. C'est comme cela que nous développerons la région », souligne M. Couillard.

Pour le chef des Montagnais, Gilbert Dominique, la minicentrale est un symbole fort de partenariat entre autochtones et non-autochtones : « Les MRC et les municipalités souhaitaient développement cette ressource. Possédant une expertise dans cette filière énergétique, un partenariat s'imposait. Il faut cesser de se confronter sur les plus beaux projets pour quoi ne pas réaliser ensemble le développement. Nos intérêts ont convergé et ensemble nous avons pu concrétiser notre volonté dans un esprit de collaboration. Ce type de partenariat c'est du jamais vu au Québec et certainement dans le Canada. Aujourd'hui, nous traçons une voie. Ensemble, il est possible de faire de réels partenariats qui auront des retombées sur l'ensemble de la collectivité régionale », affirme M. Dominique.

Développement durable

« On parle beaucoup de développement durable au Québec. Nous excellons dans cette notion. Ce projet est l'illustration parfaite. Le développement durable, c’est trois choses qui arrivent en même temps. Le développement économique qui crée de l’emploi et des richesses pour nos communautés. Il y a aussi la question environnementale. Dans le cas présent, nous avons pris un grand soin de protéger la rivière afin qu’elle conserve son aspect esthétique. Finalement, il y a le volet social. Pour moi, ce projet est l’interprétation la plus concrète et il se doit d’être pris en exemple », mentionne M. Couillard.

Durant la phase de construction, le projet a généré 520 emplois, ainsi que des retombées économiques de l’ordre de 59 M$. Les revenus de la centrale sont évalués à 90,9 M$ sur une période de 25 ans. La minicentrale est exploitée par la société Énergie hydroélectrique Ouiatchouan qui regroupe trois partenaires régionaux, soit le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean (45 %), les MRC du Domaine-du-Roy (22,5 %) et Maria-Chapdelaine (22,5 %). Ces trois partenaires recevront des retombées en fonction de leur participation financière au projet. La Corporation du Parc régional de Val-Jalbert recevra une somme de 19,8 M $ en guise de compensation au cours des 40 prochaines années.

Énergie future

La petite centrale hydroélectrique de Val-Jalbert est d’une puissance de 17,9 mégawatts. Pour le premier ministre, ce type de centrale est l’avenir énergétique du Québec : « La politique énergétique doit être révisée. Nous devons travailler afin de formaliser ce type de développement, afin de ne pas avoir l’air d’improviser chaque fois. L’énergie communautaire fait partie de l’avenir du Québec. Cette minicentrale a une production marginale quand nous la comparons à Hydro-Québec, mais pas pour une région comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle aura des retombées importantes. Des projets comme celui-ci, il y en aura d’autres à venir. L’énergie communautaire sera l’un des volets de la nouvelle politique », précise-t-il.

Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, est satisfait des conclusions de cette réalisation : « La MRC Maria-Chapdelaine trouve porteur d'avenir ces projets communautaires, tel celui de la 11e Chute. Nous adhérons pleinement à la philosophie du gouvernement qui veut que les communautés se dotent de leviers de développement afin d'assurer leur développement. Ce modèle de gestion nous servira afin de réaliser d'autres projets du même type », mentionne-t-il.

Dans le dossier de la 11e Chute, le BAPE a déposé son rapport au ministère de l'Environnement et du Développement durable. L'analyse le rendra public prochainement : « Il est clair que notre orientation est de favoriser le projet. Comme ici, pour la minicentrale de Val-Jalbert, les partenaires du projet de la 11e Chute ont le souhait de créer un développement autour du projet de minicentrale. Un parc d'interprétation pourrait voir le jour. Il est donc intéressant de voir les retombées économiques qui pourraient émerger de ce projet. Ce projet bénéficiera de notre soutien afin de franchir toutes les étapes », conclut le premier ministre.

À LIRE ÉGALEMENT

Minicentrale de Val-Jalbert : La production d’électricité est démarrée

Les travaux du projet de la minicentrale sont complétés à 80%

Les travaux de construction se déroulent selon l’échéancier

Des modifications apportées au projet de mini-centrale à Val-Jalbert

Centrale à Val-Jalbert : Le gouvernement fait fausse route selon les opposants

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES