Actualités

Temps de lecture : 1 min 52 s

Tour du Québec 2015 : Découvrir la province à vol d'avion

Le 05 mai 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 05 mai 2015
Par

Tour du Québec 2015 : Découvrir la province à vol d'avion

AVIATION. Le 16 mai prochain, 28 avions et un hélicoptère atterriront sur la piste de l'aéroport de Roberval dans le cadre de l'activité « Le tour du Québec en avion ».

« Nous espérons que la météo sera en notre faveur afin que les pilotes puissent prendre le départ comme convenu le 16 mai à Drummondville en direction de Roberval. Nous les attendrons pour un petit diner avant de prendre la route vers le Zoo Sauvage de Saint-Félicien », mentionne Christian Taillon.

L'activité se déroulant sur une base annuelle attire de nombreux pilotes des quatre coins de la province. Grâce à un encadrement de la part des organisateurs, les participants sont beaucoup plus enclins à faire des parcours sur de plus longues distances.

« Les gens font habituellement de petites distances. Cet événement est une occasion parfaite pour découvrir le Québec et voir qu'il est possible de s'aventurer sur de plus long parcours. Lors de cette activité, plus de 60 personnes vont découvrir par la voie des airs, des villes et des gens accueillants tout en permettant aux villes hôtes de constater l’apport économique de l’aviation de loisir, par leur aéroport comme porte d’entrée supplémentaire à leur essor économique. On ne peut le cacher les temps sont difficiles pour les aéroports. Imaginez que les choses pourraient certainement mieux aller si les pilotes privés s'y posaient. Le tourisme aérien pourrait avoir des retombées dans nos milieux », ajoute M. Taillon.

Périple

Après une nuit à Roberval, les participants reprendront de l'altitude afin de se rendre en direction de Rimouski. Sylvain Gilbert et Christian Taillon rejoindront le groupe pour l'occasion avec tous deux un accompagnateur.

Pour cet itinéraire, les participants auront le droit de sillonner le fjord du Saguenay. Les organisateurs sont en attentes d'une autorisation afin de pouvoir le survoler à une hauteur d'environ 2 000 pieds, afin de profiter du paysage.

Après une brève escale à Rimouski, les participants se dirigeront vers l'aéroport du Roché Percé. Dès le lendemain, ils reprendront les voies aériennes pour faire escale à Rimouski et repartir en direction de leur foyer.

« L'agenda est extrêmement chargé, car l'événement ne dure que trois jours. L'avantage est que les déplacements aériens sont relativement courts, et ce malgré les longues distances », ajoute M. Taillon.

Ce dernier compte sur une équipe de bénévoles afin de mettre en place toute la logistique nécessaire à l'accueil des 29 appareils. Lors de l'arrivée des avions, en milieu d'avant-midi le samedi, et au départ, le dimanche, les gens pourront venir observer. Question de sécurité, ceux-ci ne pourront accéder au tarmac de l'aéroport, ainsi qu'aux appareils. Par contre, M. Taillon mentionne que le déplacement vaut tout de même le coût.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES