Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 3 s

Les aînés débarquent au conseil de Roberval

Le 03 mai 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 03 mai 2016
Par

MUNICIPAL. Une trentaine des 630 membres de la FADOQ Les aînés de Roberval s’était donné rendez-vous à la salle du conseil de Roberval afin d’interpeller les élus sur leur situation.

En octobre dernier, la FADOQ avait demandé à la Ville de Roberval d’abolir le coût de location que l’organisme doit débourser pour leur local.

« Mensuellement, nous devons acquitter la somme de 2 035$. Annuellement, c’est près de 20 000$, que nous redonnons à la Ville. Qu’en est-il de notre demande, après 6 mois? Nous attendons toujours d’être rencontrés », souligne Constance Caron, présidente de la FADOQ Les Aînés de Roberval.

Du côté de la Ville de Roberval, le maire de Roberval ne souhaite pas gérer le dossier de la FADOQ de manière unique, mais il souhaite opter pour une gestion globale afin que tous les organismes soient traités de manière équitable.

La FADOQ Les aînés de Roberval bénéficie des locaux situés au deuxième étage de la Place de la Traversée. Comparativement à d’autres organismes, la FADOQ peut louer cette salle et en conserver les revenus.

« Les autres organismes de Roberval ne font pas la location de leurs locaux. Ils ne font pas d’argent. Ils sont des utilisateurs. Les autres organismes n’ont pas le même avantage que vous », rétorque le maire.

La réplique n’a pas tardé à venir.

« Nous voudrions comprendre pourquoi on exige une location à la FADOQ Les aînés de Roberval, un organisme à but non lucratif. Oui, nous avons des locations de salle, mais nous devons payer pour l’entretien de cette salle. Nous payons la conciergerie et le volet administratif, et ce, sur une base bénévole. Nous n’avons pas d’employé, on fait du ménage et en plus, nous payons nos activités afin d’être capable d’arriver. Vous avez beau regarder notre budget, mais il nous reste 1 025$ en surplus pour 2015. Comment voulez-vous que nous investissions dans le développement des aînés? Le seul argent que nous récoltons à coup de bénévolat, c’est pour faire fonctionner la salle. On peut la faire fonctionner, mais faire du bénévolat pour accorder 2000$ à la Ville, nous sommes en désaccord », explique Constance Caron.

La FADOQ soutient que la location de salle rapporte 8000$ annuellement à l’organisation.

Une période d’attente

Un rapport a été demandé à la direction générale de la Ville afin de dresser le portrait global des organismes. Le maire Guy Larouche soutient que d’autres dossiers sont classés prioritaires et il ne peut donner d’échéancier pour le dépôt du dit rapport.

« Il y a 63 organismes à Roberval qui œuvrent à divers niveaux. Dans la dernière année, nous nous sommes consacrés à transférer les organismes qui avaient des locaux à l’intérieur de l’édifice du Claire-Fontaine. Actuellement à Roberval, il y a deux FADOQ, une AFEAS et une AQDR. Ce que vous nous demandez, les autres organismes vont nous demander l’équivalent. Tant que nous n’aurons pas le rapport, nous n’irons pas de l’avant », mentionne le maire Guy Larouche.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES