Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 55s

Marc Asselin s'inquiète grandement pour l’avenir de l’usine d’Alma

Le 21 juillet 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 21 juillet 2016
Par

INTERVENTION. Le maire d'Alma, Marc Asselin, ne cache pas son inquiétude grandissante face à l'avenir de la papeterie Alma de Produits Forestiers Résolu. À son tour, il interpelle le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et la ministre du Commerce international, Chrystia Freeland, afin qu’ils redoublent d’efforts dans le dossier.

Le maire Asselin réclame cette intervention auprès du gouvernement américain dans le but de faire annuler la surtaxe imposée sur le papier surcalandré canadien dans les meilleurs délais.

« J’ai récemment été mis au fait par les représentants syndicaux qu’une nouvelle menace pèse sur l’avenir de l’usine d’Alma de Produits forestiers Résolu (PFR) puisque des compagnies concurrentes produisant du papier surcalandré ont entrepris de diminuer leurs pertes causées par la surtaxe américaine en se tournant vers la production d’autres types de papier qui ne sont pas soumis à la surtaxe », souligne dans un premier temps Marc Asselin.

Et de poursuivre: « Leurs produits sont toutefois en concurrence directe avec ceux fabriqués à l’usine d’Alma. Si on additionne l’arrivée de nouveaux compétiteurs d’envergure à la campagne de désinformation menée par Greenpeace contre Produits forestiers Résolu, je crains que l’usine d’Alma subisse une perte de clients supplémentaire. Le Canada doit absolument sortir gagnant des procédures entreprises pour faire reculer les États-Unis quant à cette surtaxe », de conclure le maire.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES