Actualités

Temps de lecture : 1 min 47 s

Rio Tinto n'a pas le choix de continuer à déverser de l'eau

Le 05 juillet 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 05 juillet 2016
Par

PRÉCIPITATIONS. Les prévisions météo des premiers jours de juillet sont à l'image d'un mois de juin extrêmement pluvieux. Rio Tinto n'a pas le choix. Combinées au fait que les réservoirs sont replis à leur pleine capacité, les fortes précipitations des derniers jours et celles à venir cette semaine rendent nécessaire le maintien des déversements afin de respecter les limites de gestion estivale du lac Saint-Jean prévues au décret.

Si le premier juillet a été clément, le samedi 2 juillet, les fortes pluies sont venues changer les choses. En effet, uniquement dans la journée de samedi, il est tombé sur le réseau hydrographique de Rio Tinto un total de 18,8 mm sur le bassin aval du lac Saint-Jean et quelque 28,5 mm plus au Nord du bassin.

Toute cette eau qui entre ces jours-ci dans le lac oblige la compagnie a turbiner à plein à sa centrale d'Isle-Maligne où elle évacue 1478 m3/s tout en maintenant un débit de plus de 600 m3/s sur la rivière Petite-Décharge, au centre-ville d'Alma. À cet effet, les pelles du déversoir #7 sont toutes ouvertes à leur pleine grandeur.

Ces déversements ont un objectif bien précis: empêcher que le lac Saint-Jean ne remonte à un trop haut niveau en cette période. Il est présentement à quelque 15 pieds et pourrait atteindre 15,32 pieds d'ici jeudi alors qu'un autre 33 mm de pluies est prévu par les météorologues.

Au cours de la dernière semaine, le ruissellement était à 136% de la normale avec une tendance légèrement à la hausse. Le ruissellement estimé pour la prochaine semaine devrait se situer à quelque 165% de la normale.

Les déversements en cours sur les rivières Petite Décharge et Péribonka se poursuivront donc pour encore plusieurs jours et pourraient varier au cours de la semaine.

Nouvelle estacade

Naturellement, ce niveau convient parfaitement pour la navigation de plaisance, mais dans les secteurs près des déversoirs, les forts courants engendrés par les déversements constituent une source de danger.

À ce chapitre, Rio Tinto vient de procéder à une grande amélioration de la sécurité des plaisanciers sur la rivière Petite Décharge, à son embouchure dans le lac Saint-Jean.

En effet, la compagnie a complété les modifications des estacades, en amont du déversoir #5. Essentiellement, RTA vient d'ajouter une estacade avant la zone de courant fort qui se forme à l'embouchure de la rivière, lorsque le déversoir #5 est ouvert.

Comme toutes les autres estacades, cette nouvelle estacade est un signal de danger. Elle indique qu'il est temps de rebrousser chemin, notamment dans ce secteur où le courant est particulièrement violent.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES