Vendredi, 14 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 22 s

Téléphonie cellulaire : la Haute-Mauricie et le Domaine-du-Roy au même stade

Le 30 août 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 30 août 2016
Par

CELLULAIRE. La téléphonie cellulaire est au cœur des préoccupations des élus et de la population du Domaine-du-Roy. Dernièrement, la Haute-Mauricie annonçait la possibilité qu’un projet se concrétise d’ici 2018, une annonce que la préfète de la MRC Domaine-du-Roy, Ghislaine Hudon, prend avec légèreté, car beaucoup de travail reste à faire.

« Actuellement, ils en sont au même point que nous. Ils doivent tenter de trouver des subventions tant au provincial qu’au fédéral. Il n’y a rien d’attaché pour le moment », mentionne Mme Hudon.

Ghislaine Hudon et Normand Beaudouin, maire de La Tuque, ont échangé à quelques reprises. Bien qu’il y ait des contacts, le dossier évolue de manière distincte sur les deux territoires.

« On se parle. On échange. Si leur projet se rend jusqu’à Lac Édouard, et que le nôtre évolue jusqu’à la Pointe sphérique, il y aura une zone d’environ 40 km à couvrir. Cette zone sera extrêmement difficile à desservir, car il n’y a pas d’électricité dans ce secteur », souligne Mme Hudon.

Bien que le territoire ne sera pas couvert par la téléphonie sur l’ensemble de la route 155, et ce, même après réalisation des projets, Mme Hudon sait que le niveau de sécurité des usagers sera augmenté.

« Lors d’un accident, les gens auront une distance moins longue à parcourir avant d’obtenir du signal et communiquer avec les services d’urgences », affirme la préfète.

Appui des usagés

Ghislaine Hudon est heureuse de voir plusieurs citoyens s’engager dans ce dossier. Actuellement, un sondage circule sur Internet afin de connaitre les besoins des usagers de la route en matière de téléphonie cellulaire.

« Environ 1000 personnes ont répondu au sondage. Les gens de partout dans la province peuvent répondre à ce court sondage qui nous permettra de répondre à leur besoin. Des cartons publicitaires dans les lieux touristiques ont été déposés. Des affiches ont également été installées dans des lieux stratégiques. On espère vraiment qu’ils seront nombreux à répondre », explique Mme Hudon.

Pour répondre au sondage, les gens n’ont qu’à se rendre sur le site Internet www.pasdereseau.ca.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES