Actualités

Temps de lecture : 1 min 33 s

Here we speak english: nouveau moyen d'apprendre l'anglais au Saguenay

Le 05 août 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 05 août 2016
Par

Here we speak english: nouveau moyen d'apprendre l'anglais au Saguenay

LANGUE. Il n'est pas faux de dire que les occasions de parler en anglais au Saguenay-Lac-Saint-Jean sont plutôt rares. Une jeune femme de Saguenay a voulu y remédier et a décidé de lancer le groupe Facebook Here we speak english.

Audrey-Ann Rondeau s'est dite très surprise de voir l'engouement autour de sa nouvelle page, alors qu'en moins d'une journée, plus de 80 personnes ont fait une demande d'adhésion au groupe.

« Au départ je ne voulais pas nécessairement partir une page. Je me suis levé un matin en me disant que j'avais envie de parler anglais et que je ne voulais pas perdre mes aptitudes dans cette langue », explique-t-elle.

La jeune femme a donc lancé un appel sur sa page Facebook à savoir si des gens étaient intéressés à apprendre l'anglais. Elle ne s'attendait pas à avoir plus d'une ou deux réponses.

« Finalement, j'ai eu 14 réponses donc j'ai proposé de faire ça en groupe, c'est à ce moment que j'ai créé la page ».

Nouvelles connaissances

Ce qui est le plus surprenant pour Audrey-Ann Rondeau, c'est que des 80 personnes qui ont demandé à être membre, aucun ne fait partie de son réseau de contacts.

Étant aux balbutiements des activités, elle avoue que beaucoup de choses restent encore à organiser.

« On aimerait faire des conversations en anglais directement sur la page et organiser des activités de groupe, comme aller au restaurant, prendre un verre, jouer aux quilles ou même jouer à des jeux de société, mais en anglais seulement ».

Puisqu'il y a des gens de tous les niveaux sur la page, de débutant jusqu'à bilingue, elle souligne que ce sera l'occasion de s'entraider.

« Les bilingues vont pouvoir pratiquer en aidant les débutants à apprendre la langue ».

Mentionnons qu'on retrouve des gens de tous les âges sur le groupe.

« Quand j'ai fait la première publication sur Facebook, les gens me disaient qu'ils parlaient anglais, mais qu'ils n'avaient jamais l'occasion de le faire. Tout le monde est super content de trouver d'autres gens qui ont envie de pratiquer ou d'apprendre l'anglais », conclut-elle.

Audrey-Ann Rondeau invite toutes les personnes qui souhaitent pratiquer ou apprendre l'anglais, à se joindre à leur groupe Facebook Here we speak english.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES