Dimanche, 16 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 27 s

Hôpital de Roberval : Épuisées, sept infirmières démissionnent

Janick Émond
Le 09 septembre 2021 — Modifié à 15 h 05 min le 09 septembre 2021
Par Janick Émond - Journaliste

La situation est de plus en plus difficile pour le personnel de l’hôpital de Roberval. Depuis vendredi dernier, ce sont sept infirmières des départements de médecine et de chirurgie qui ont remis leur démission. Depuis décembre 2020, ce sont 18 démissions qui sont survenues dans ces secteurs.

La présidente par intérim de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Boivin, attendait toujours jeudi après-midi la réponse de trois autres infirmières qui ont manifesté leurs intentions de démissionner.

La fatigue et l’épuisement expliquent cette situation.

« Les infirmières ont dû travailler avec plus de patients tout au long de l’été. Pour y arriver, elles doivent couper dans leurs temps de pause, de diner, elles ont du temps supplémentaire obligatoire également. Elles ont toujours une épée au-dessus de leur tête », déplore Julie Boivin.

Elle voit mal quelles pourraient être les solutions à appliquer rapidement pour réduire les impacts de ces démissions.

« À part de restreindre les services à la population, je ne sais pas ce qui pourrait être fait ici et maintenant. »

La situation à l’hôpital de Roberval est de plus en plus inquiétante.

« Avec toutes ces démissions, les soins intensifs ont dû être fermés. La moitié des lits en chirurgies sont fermés aussi. Plusieurs départements manquent de personnel. Et avec ces démissions dans les derniers jours, je ne vois pas comment ça va être possible de rouvrir tout ça. »

De son côté, le CIUSSS a indiqué être en rencontre ce jeudi afin de trouver des pistes de solutions face à cette crise.

La MRC inquiète

Les membres du conseil de la MRC du Domaine-du-Roy se montrent aussi très inquiets face aux récentes démissions au niveau du personnel en soins infirmiers à l’hôpital de Roberval et de la fermeture du département des soins intensifs occasionnée par ces problèmes d’effectifs.

« Cette problématique fera l’objet d’une discussion lors de la rencontre du conseil de la MRC prévue mardi prochain. Nous comptons convoquer une rencontre d’urgence de notre comité de vigie en matière de santé publique au cours des prochains jours, » indique M. Yanick Baillargeon, préfet de la MRC du Domaine-du-Roy.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES