Actualités

Temps de lecture : 2 min 7 s

Un développement unique à Saint-Félicien

Le 13 août 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 13 août 2016
Par

Un développement unique à Saint-Félicien

IMMOBILIER. C’est un développement résidentiel unique dans l’Est du pays que propose Jérôme Simard, président et promoteur de l’entreprise Sourceia. Un projet avant-gardiste, mais empreint de fierté, car c’est à Saint-Félicien, ville où M. Simard était jusqu’à tout récemment conseiller, qu’il se concrétisera.

Ingénieur forestier de formation, Jérôme Simard voulait exploiter le potentiel de la biomasse forestière. À celui-ci s’ajoute l’énergie solaire passive. Ces deux technologies énergétiques permettront aux 16 unités d’habitation de bénéficier du chauffage, mais également de l’eau chaude.

« On travaille depuis longtemps sur le projet, on a réalisé à un moment que la meilleure énergie était celle que nous ne consommions pas. Nous avons commencé à regarder l’aménagement des quartiers. On a remarqué que personne ne se soucie de l’orientation de leur maison, des matériaux et de la fenestration. Nous avons donc acheté un terrain qui n’était pas cadastré afin de pouvoir faire nos propres divisions », explique M. Simard.

Le quartier sera développé entre la rue Dumas et la voie ferrée. Les maisons seront orientées à la diagonale afin de faire face au sud, pouvant ainsi capter les rayons du soleil.

« Il n’y aura pas de panneaux solaires. Les matériaux qui composent la maison vont lui permettre de capter la chaleur du soleil. La maison emmagasine la chaleur durant le jour pour la redistribuer la nuit. Nous avons fait plusieurs calculs, mais avec nos hivers, un système supplémentaire afin que les maisons demeurent confortables devait être ajouté », souligne M. Simard.

C’est à ce moment que la biomasse forestière prend place dans le projet. Ainsi, lors de pointe de froid en période hivernale, les résidents du quartier disposeront de cette source d’énergie. Quatre bouilloires aux granules seront implantées à l’entrée du quartier et un système permettra de distribuer cette énergie à chaque maison, éliminant le casse-tête de l’alimentation et de l’entretien aux résidents.

Empreinte écologique et fierté

Jérôme Simard souhaite pousser un peu plus loin les particularités de son projet en s’approvisionnant le plus localement, et ce, autant pendant le développement du quartier qu’après.

« Le concept de développement durable nous oblige à regarder ce qu’il y a localement. Saint-Félicien a une usine de granules. J’ai ma matière à moins de trois kilomètres. L’impact du transport étant inexistant, je diminue l’empreinte écologique. Bref, à ces énergies renouvelables, on combine un volet économique important et bénéfique pour le milieu. Et ça j’en suis fier », mentionne M. Simard.

Jérôme Simard espère que les futurs résidents du quartier, ainsi que les habitants de Saint-Félicien seront fiers de cette innovation.

« Mon idée est de doter Saint-Félicien d’un quartier modèle unique. Comme promoteur, je souhaite par la suite le voir se développer ailleurs. Je suis un Félicinois, avec ma conjointe et nos 4 enfants, c’est ici que je veux vivre. Je crois en ce projet et je veux que notre ville rayonne », souligne M. Simard.

Actuellement, le promoteur est à l’étape des formalités avec la ville. Le premier chantier devrait commencer en septembre. Dès novembre, il devrait être possible de visiter la première maison modèle.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES