Mercredi, 19 juin 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 41 s

Fin de semaine productive pour les Bulldogs pee-wee BB

Le 10 janvier 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 10 janvier 2012
Par

Les Bulldogs pee-wee BB de Saint-Félicien avaient une fin de semaine chargée en ce début de 2012, soit trois parties à disputer en trois jours.

Vendredi le 6 janvier, ils ont été confrontés aux Rebelles, au Centre récréatif de Saint-Félicien. Ne profitant d'aucune résistance de la part des visiteuses, les jeunes pee-wee l'ont emporté au compte de 4 à 0, décrochant 36 lancers alors que le gardien Yves-Olivier Launière méritait le blanchissage en n'ayant que cinq lancers à bloquer, dont trois en deuxième période.

Joueur dominant

Le jeune ailier droit Charles Tremblay des Bulldogs a profité de cette partie pour garnir sa fiche personnelle en réussissant un truc du chapeau alors que Christophe Bélanger se faisait complice de ses trois buts. L'autre compteur a été le capitaine Jérémy Turcotte. Démontrant beaucoup plus de rapidité et de précision dans leur jeu, les jeunes protégés de Gaston Girard l'ont emporté facilement. N'eut été du brio de la gardienne des Rebelles, Cloé Bouchard, le compte aurait été tout à fait différent.

Samedi, le 7 janvier, Charles Tremblay a continué comme il l'avait entrepris la veille, réussissant un but avec seulement neuf secondes d'écoulées au match contre les puissants Aiglons d'Alma, menant ainsi les Bulldogs à une victoire de 3 à 2 sur ces derniers, au Centre récréatif de Saint-Félicien. C'est un but de Lenny Charlish avec 1:40 à jouer dans le match, en avantage numérique, qui a fait la différence, suite à un temps d'arrêt de jeu demandé par les instructeurs des Bulldogs afin de calmer ces derniers et préparer le jeu. L'autre compteur a été Étienne Gaumond, lors d'une échappée à 8:49 de la seconde période.

Progression de l'équipe

Les Bulldogs pee-wee BB montrent une belle progression et se préparent à la ronde des tournois avec confiance. Cependant, lors de leur dernière victoire, ils auraient eu avantage à lancer plus souvent. Les spectateurs avaient l'impression que trop souvent, les jeunes recherchent le jeu parfait, réduisant ainsi leurs chances de compter.

Finalement, dimanche, le 8 janvier, rendant visite à ces mêmes Aiglons dont ils avaient disposé localement la veille, les Bulldogs se sont contentés d'un match nul de 2 à 2 sur des buts de Vincent Bérubé et Félix Lapointe. On compte 22 lancers par l'équipe locale et 16 pour les visiteurs. Vincent Bérubé des Bulldogs n'apparaît pas souvent au pointage de son équipe, mais fait preuve d'un travail constant, tout en alimentant ses coéquipiers.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES