Mardi, 20 février 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 40 s

Les ados boudent le soccer 

Janick Émond
Le 12 mai 2023 — Modifié à 08 h 34 min le 12 mai 2023
Par Janick Émond - Journaliste

Les ados boudent le soccer 

Alors que les plus jeunes sont toujours aussi nombreux à jouer au soccer, les ados se font de plus en plus rares à pratiquer le sport du ballon rond. Les clubs de soccer de Roberval et de Saint-Félicien font face à un sérieux défi afin de garder leurs joueurs lorsqu’ils atteignent l’adolescence.  

« Pour nos catégories U13 à U16, ce n’est pas facile. Les joueurs se font de plus en plus rares et on constate ce problème partout dans la région », indique le président du Club de soccer de Roberval, François Castonguay.  

Le phénomène, selon lui, s’est d’ailleurs accentué depuis la pandémie.  

Outre le fait que ces ados commencent à travailler et délaissent le sport, François Castonguay croit que ces jeunes se tournent plutôt vers d’autres activités.  

« Je remarque que depuis que le dek hockey est installé à Saint-Prime, beaucoup de nos joueurs se sont tourné vers ce sport. C’est très bien, on valorise que nos jeunes fassent plusieurs activités et plusieurs sports différents. Mais nous, on doit trouver des moyens de les garder accrochés aussi au soccer. » 

Cercle vicieux 

La coordonnatrice du Club de soccer de Saint-Félicien, Lory-Han Lévesque, parle d’un cercle vicieux.  

« Dans ces âges-là, les ligues deviennent moins intéressantes pour les joueurs. Ça s’explique par le fait qu’il y a moins d’équipes, donc les joueurs se retrouvent à affronter souvent les mêmes équipes. Et ça, c’est dû au fait que les jeunes arrêtent le soccer. Et là on perd d’autres joueurs parce qu’il n’y a pas assez d’équipes, mais on n’a pas assez d’équipes parce que les joueurs lâchent… », dit-elle.  

Pas d’équipe 

À Roberval, en date du début mai, il n’y avait pas encore assez d’inscriptions chez les ados afin de former une équipe.  

À Saint-Félicien, même son de cloche. Les joueurs sont trop peu nombreux.  

Des rencontres avec l’Association régionale de soccer (ARS) auront lieu pour trouver des solutions.  

« De notre côté, à Saint-Félicien, on travaille à relancer une ligue pour adulte cet été. Et comme on a quand même un petit groupe d’ados mordus de soccer, qui veut absolument jouer, on aimerait les inclure dans cette ligue-là. Sinon on regarde aussi pour travailler en collaboration avec Roberval pour regrouper nos joueurs. » 

Plus jeunes 

Sur une note plus positive, les inscriptions se sont très bien déroulées dans les catégories plus jeunes. Autant à Roberval qu’à Saint-Félicien, on compte un peu plus de 200 inscriptions au total.  

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES