La MRC réclame un plan global pour le secteur de la côte du cran

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
La MRC réclame un plan global pour le secteur de la côte du cran
Une intersection sera aménagée à cet endroit, mais les élus de la MRC désirent obtenir un plan d’ensemble du secteur de la côte du Cran avant d’accepter. (Photo Trium Médias – Éric Palin)

La MRC du Domaine-du-Roy demande au ministère des Transports du Québec (MTQ) de déposer un plan global d’aménagement de la route dans le secteur de la côte du Cran à Roberval avant d’accepter les travaux proposés pour une nouvelle intersection.

Lors du dernier conseil de la MRC, le MTQ a déposé les plans de la nouvelle intersection qui devra être aménagée avec la construction d’une desserte industrielle vers Mashteuiatsh. Avant d’amorcer les travaux, le projet doit respecter le schéma d’aménagement de la MRC.

« On n’est pas contre l’aménagement, mais nous considérons que le MTQ devrait nous déposer un plan d’ensemble qui inclut les modifications qu’on souhaite apporter en haut de la côte du Cran et à l’intersection de Sainte-Hedwige. Tout est interrelié et peut avoir une incidence sur la nouvelle intersection. Nous, nous voulons que le secteur soit sécuritaire », explique le préfet, Yanick Baillargeon.

Selon les plans soumis, les travaux prévoient l’agrandissement de la chaussée et la création d’une voie de sortie à gauche et un biseau de sortie à droite, en plus de l’ajout d’ilots de béton au centre. Aussi, l’intersection de la rue Garneau serait refaite en utilisant le même type de configuration. Les travaux pourraient être réalisés à l’été 2023.

Analyse du trafic

En outre, la MRC aimerait connaître le trafic estimé en provenance de cette intersection. Les élus veulent s’assurer que la sortie de la desserte de Mashteuiatsh soit sécuritaire quand les véhicules vont prendre la direction de Roberval.

« Quand on regarde ça sur papier, ça semble logique et adéquat, mais est-ce qu’on va garder la vitesse à 90 km/h?  Ce sont des questions que nous voulons discuter avec le MTQ, car nous ne voulons plus qu’il y arrive des accidents tragiques. »

Rappelons que la MRC a créé un comité justement pour assurer un suivi avec le MTQ pour que des correctifs soient faits dans le secteur de la côte du Cran depuis l’accident mortel survenu le 24 novembre 2021.

On propose d’ailleurs d’intégrer un carrefour giratoire à l’intersection qui mène à Sainte-Hedwidge et de trouver des solutions pour augmenter la sécurité sur le dessus de la côte du Cran.

De plus, le coroner Carol Gagné, dans son rapport à la suite de l’accident ayant couté la vie à Jessica Larouche-Gilbert, déplorait que des recommandations formulées en 2011 n’aient pas été considérées par le MTQ.

Partager cet article