Vers une direction de la protection de la jeunesse innue

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Vers une direction de la protection de la jeunesse innue
Mashteuiash travaille à mettre en place son propre service de protection de la jeunesse. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Mashteuiatsh travaille pour créer son propre service de la protection de la jeunesse qui sera enchâssé dans une Loi.

« Nous sommes rendus là et nous travaillons en collaboration avec le gouvernement du Québec à ce sujet. Nous estimons que c’est à la communauté de prendre en charge nos enfants qui sont dans le besoin et non le service actuel de la DPJ. Ça va en droite ligne avec les recommandations de la Commission Laurent », déclare le chef Gilbert Dominique.

La communauté se dotera donc de son propre réseau de familles d’accueil afin d’y placer les jeunes qui doivent être retirés de leur famille.

« On ne veut pas que nos jeunes soient déracinés et sortis de la communauté. Nous avons eu l’exemple de jeunes qui ont été en famille d’accueil très jeunes jusqu’à l’âge de 18 ans et à leur retour, ils avaient de grandes difficultés à s’intégrer. Nous voulons éviter ça. »

Par contre, le service travaillera en collaboration avec la DPJ régionale pour du partage d’expertise ou lorsque la situation exige d’obtenir des services spécialisés.

« Nous allons assumer nos responsabilités et avoir des comptes à rendre. La population devra s’impliquer pour que le service fonctionne. Elle ne pourra pas remettre la faute sur une autre entité. »

Gilbert Dominique souhaite que cette Loi sur la protection de la jeunesse soit adoptée d’ici la fin du mandat.

Partager cet article