Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 36 s

La Véloroute et les municipalités associées perdent 200 000 $

Le 07 novembre 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 07 novembre 2014
Par

COUPURES. Dans la foulée des coupures de 300 M $ annoncées cette semaine par le gouvernement, le programme d'entretien des pistes cyclables passe à la moulinette. Pour la Véloroute des Bleuets et les municipalités associées, c'est une perte de quelque 200 000 $, soit l'aide de 50 % que Québec consentait pour chaque kilomètre de la Route Verte, soit quelque 1500 $, les municipalités défrayant l'autre 50 %.

Ce que Québec a coupé, c’est le volet 4 du programme Véloce ou Programme intégré d’infrastructures cyclables et piétonnes, qui représente, à l’échelle du Québec, un montant de 2,8 millions $.

« On évalue en moyenne à 3000 $ par kilomètre les frais d'entretien et Québec versait 1500 $ par kilomètre. Ça n'affecte pas directement notre budget à nous mais celui des municipalités partenaires de la Véloroute et on estime que la perte est de quelque 200 000 $. On a eu une réunion d'urgence (hier) et on veut s'assurer que les municipalités vont quand même continuer à assurer l'entretien du circuit », a commenté dans un premier jet Nicolas Lacroix, directeur général de la Véloroute des Bluets.

Ce dernier souligne que l'organisme Vélo Québec manifeste même son inquiétude de voir certains tronçons cyclables qui disparaîtront.

« Ce ne sera pas le cas pour nous ici avec la Véloroute des Bleuets qui est un produit touristique attractif qui a largement fait ses preuves. Mais la situation pose un sérieux questionnement sur la qualité que l'on accordera dans l'avenir à l'entretien du circuit », d'ajouter Nicolas Lacroix.

Rappelons que la Véloroute des Bleuets représente un circuit de 256 kilomètres. S'y ajoute en association le circuit du Horst de Kénogami d'une longueur de 70 kilomètres ainsi que le Réseau associé au fil des rivières qui fait la boucle entre Albanel/Giradrville/ Normandin, d'une longueur de 28 kilomètres.

Évaluation

Nicolas Lacroix souligne que toute la question de l'entretien sera soumise au Comité de suivi qui regroupe les municipalités partenaires et par ricochet, aux trois conseils de MRC qui sont directement concernées par la question.

« Nous, on établit les standards d'entretien pour le circuit cyclable. Avec cette coupure budgétaire, les municipalités partenaires seront-elles en mesure d'assurer la même rigueur dans l'entretien du circuit ? On va se réunir la semaine prochaine pour analyser la situation », de conclure Nicolas Lacroix.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES