Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 33 s

Travaux routiers dans Domaine-du-Roy : Le MTQ s’affaire à Saint-Prime et Saint-André

Janick Émond
Le 26 août 2021 — Modifié à 17 h 35 min le 26 août 2021
Par Janick Émond - Journaliste

Des travaux importants réalisés par le ministère des Transports sont en cours à Saint-Prime et à Saint-André.

Pour ce qui est des travaux à Saint-Prime, c’est une portion de la route régionale à la sortie sud de la municipalité qui est réaménagée afin de rendre ce secteur plus sécuritaire.

Cette modification découle de recommandations du coroner Carol Gagné à la suite d’un accident mortel survenu le 1er novembre 2016. Un adolescent de 17 ans, Simon Paquette, avait été happé par une déneigeuse du ministère des Transports alors qu’il marchait le long de la chaussée.

Les travaux consistent à aménager une voie de virage à gauche dans les deux sens entre la rue Lamontagne et le chemin du Domaine-Martel dans les deux directions.

« Deux îlots de béton viendront ceinturer le début et la fin de la nouvelle zone aménagée. Des travaux d’ajout de trottoirs et d’asphaltage sont également prévus. Une fois les travaux complétés, ce secteur passera de 70 km/h à 50 km/h », a précisé la conseillère en communication Nathalie Girard.

Le contrat a été octroyé à l’entreprise Paul Pedneault pour un montant de 1,3 M$. Les travaux ont débuté le 2 août et s’échelonneront jusqu’à la fin du mois de septembre. Les inconvénients pour les automobilistes sont réduits le plus possible.

« Nous sommes très heureux que ces travaux se réalisent, nos citoyens vont pouvoir marcher dans ce secteur en toute sécurité », a commenté le maire, Lucien Boivin.

Pont de Saint-André

À Saint-André, le pont qui surplombe la rivière Métabetchouan au cœur du village subit une cure de rajeunissement.

« Le Ministère travaille plus précisément à la reconstruction des côtés extérieurs de la dalle, des assises et de certaines parties de la dalle et au remplacement des appareils d’appui, des joints de dilatation, des glissières de pont, de la membrane, de l’enrobé et des réparations de béton localisées », a détaillé Nathalie Girard.

Comme il y avait une restriction sur le poids des fardiers qui pouvaient emprunter le pont, la situation obligeait le transport forestier à faire un long détour. La capacité portante sera donc plus importante.

La circulation se fait en alternance pour la durée des travaux qui ont débuté le 25 mai et qui se termineront en novembre.

Le contrat a été octroyé à l’entreprise Construction Carbo pour la somme de 3,6 M$.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES