Culture

Temps de lecture : 1 min 46 s

La visite : le Théâtre Mic-Mac propose un bon divertissement

Le 01 avril 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 01 avril 2011
Par daniel migneault

La visite : le Théâtre Mic-Mac propose un bon divertissement

Pour amorcer sa 45e année d’existence, le Théâtre Mic-Mac de Roberval remonte dans le temps et présente une pièce phare de son histoire « La visite ou surtout sentez-vous pas obligés de venir ». Cette histoire humoristique fait souffler une brise estivale sur le printemps qui tarde à s’installer.

Un peu d’histoire… Cette pièce de théâtre a été présentée pour la première fois à l’été 1984. Le Théâtre Mic-Mac a enregistré un record d’achalandage jusqu’ici jamais égalé. L’équipe mise donc sur une valeur sure pour assurer le succès de sa production annuelle.

En 1984, je n’étais âgé que de quatre ans et je vivais à Chicoutimi-Nord. Je n’ai donc pas vu la première version de cette pièce écrite par Michel-Marc Bouchard. Je me reprends donc de belle façon en 2011.

Premièrement, je dois avouer mon crime : depuis cinq ans que je suis à Roberval et je n’avais encore jamais vu une pièce du Théâtre Mic-Mac. Je ne suis pas un féru de théâtre. Les seules pièces auxquelles j’ai assisté dans ma vie sont lors du théâtre d’été.

Je n’ai donc pas été dépaysé en assistant à « La visite ou surtout sentez-vous pas obligé de venir ». On retrouve le même esprit loufoque et les personnages caricaturés qui sont typiques au théâtre d’été. Il faut aimer le genre. Pour ma part, j’embarque.

Équipe chevronnée

L’une des forces du Théâtre Mic-Mac est son équipe de comédiens qui, bien qu’amateurs, font un travail exceptionnel. On reconnaît l’expérience de Gervais Arcand et d’Ursule Garneau. On apprécie l’exubérance de la jeunesse, en particulier de Jean-Sébastien Montpetit et de Luc-Antoine Cauchon. Emmanuelle Girard, Denis Lavoie, Joan L’espérance et Sonia Tremblay complètent l’équipe avec brio. Vous serez certainement surpris de voir quel comédien interprète quel personnage.

Dans La visite, on se permet de rire de toutes les situations. Personnellement, j’ai vécu un profond malaise de voir une mère célébrer la mort prochaine de son fils. Cela n’a pas semblé être le cas de l’ensemble du public présent puisqu’on a pu entendre de nombreux éclats de rire lors de cette portion du spectacle.

Il y a aussi plusieurs personnages dans cette histoire, peut-être même un peu trop. On se demande parfois : « Voyons, c’est qui lui? Qu’est-ce qu’il vient faire dans cette histoire? ». Donc, « La visite ou surtout sentez-vous pas obliger de venir », une pièce à voir? Bien sûr, comme toutes les productions du Mic-Mac. C’est un bon divertissement. On est toutefois très loin des œuvres plus dramatiques comme « La défonce » présentée l’an dernier.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES