Culture

Temps de lecture : 1 min 42 s

Val-Jalbert est une grande source d’inspiration pour Marie-Bernadette Dupuy

Le 25 juin 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 25 juin 2011
Par daniel migneault

Val-Jalbert est une grande source d’inspiration pour Marie-Bernadette Dupuy

Marie-Bernadette Dupuy est venue présenter le quatrième tome « Les marionnettes du destin » de sa saga historique qui a le village de Val-Jalbert comme assise. L’inspiration est au rendez-vous et deux autres livres pourraient s’ajouter au cours des prochains mois.

En effet, chaque tome comporte plus de 650 pages : « Je ne peux pas abandonner mes personnages. J’y suis très attachée. En me promenant à Val-Jalbert, j’ai encore des images qui me viennent en tête pour poursuivre mon intrigue. Hermine reviendra toujours à Val-Jalbert. J’en ai véritablement besoin », relate-t-elle.

Pourquoi avoir choisi Val-Jalbert comme lieu central de son intrigue? « C’est un endroit magique. Je suis tombée sous le charme. Et la chute… on dirait qu’elle me parle véritablement. L’architecture des maisons, la modernité pour l’époque, ce sont autant d’éléments qui m’inspirent. Je ferme les yeux et je me retrouve dans époque. J’ai besoin de me baser sur des faits historiques véritables pour mes romans », explique l’auteure.

Toute une expérience!

Cette année, le Village historique de Val-Jalbert offre aux visiteurs la possibilité de dormir sur le site, une expérience qu’a vécu Marie-Bernardette Dupuis pendant quelques jours.

« C’est très calme et serein. Je vis la vie de mes personnages. Il n’y a pas de mots pour décrire cette expérience. Je remercie l’équipe de Val-Jalbert de m’avoir donné cette chance », affirme-t-elle.

Une séance de signatures a eu lieu le 18 juin à Val-Jalbert. Pour elle, c’est une occasion privilégie de rencontrer ces fans.

Alicia Dufour, 13 ans de Desbiens, est une fan inconditionnelle de Marie-Bernadette Dupuy. Les deux femmes ont développé une belle complicité lors de leurs rencontres. D’ailleurs, Marie-Bernadette Dupuy l’amènera visiter la France très prochainement.

« Elle a su toucher mon cœur. Elle parle avec son cœur. J’ai simplement eu envie de lui faire plaisir », souligne-t-elle.

Un peu d’intrigue

Dans le premier tome, l’Enfant des neiges, Marie-Hermine a été abandonnée par ses parents et les religieuses l’ont pris sous son aile.

Dans la suite, Le rossignol de Val-Jalbert, la jeune femme retrouve son père qui l’avait abandonnée.

« Les soupirs du vent » raconte l’aventure amoureuse de Toshan et Hermine. Réussiront-ils à surmonter les épreuves?

Le quatrième tome, Les marionnettes du destin, nous plonge en pleine deuxième guerre mondiale. L’amour survivra-t-il?

Plus de 400 000 exemplaires ont été vendus au Canada, en France et même en Russie : « Je suis surprise par toute l’ampleur de la saga! », conclut-elle.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES