Quelle est la période idéale pour tailler un arbre?

Publireportage
Quelle est la période idéale pour tailler un arbre?

Y a-t-il une saison idéale pour les travaux d’élagage ? Bonne question, et la réponse (que personne ne veut entendre) est : ça dépend. Chaque saison comporte ses propres avantages et l’intervention arboricole peut se faire toute l’année sans risquer d’endommager l’arbre, à condition que les règles de l’art soient respectées. 

L’hiver, une panacée ?

Une idée bien répandue est que l’hiver est le temps optimal pour l’élagage. En effet, l’arbre est en dormance, ce qui signifie que la sève de l’arbre est stockée dans le système racinaire. Les coupes de branches, sévères ou pas, n’auront donc aucune incidence sur les réserves de sève. 

Bref, si l’on doit enlever une partie importante de l’arbre, l’hiver permet de respecter les réserves de sève. Pourtant, en rapport avec la masse vivante qui se voit alors réduite, l’arbre aura un surplus de sève. Il risque alors de se former un plus grand nombre de gourmands, c’est-à-dire des pousses rapides qui consomment beaucoup de sève et qui ne respectent pas la structure de l’arbre. On devra donc demander une seconde intervention pour contrôler ces dernières.

Un autre détail qui doit être pris en considération pour la taille en hiver est le fait que la situation de dormance empêche aussi l’arbre de cicatriser les lieux de coupes. L’arbre demeure alors exposé plus longtemps aux champignons et aux maladies. L’élagage en hiver n’est donc pas une panacée.

L’été, période de croissance et de vitalité

En période estivale, la cicatrisation des coupes se fait plus rapidement, puisqu’il s’agit de la période de végétation et de croissance. Ainsi, grâce à l’aoûtement, la période estivale est idéale pour limiter la propagation des maladies par voie des ouvertures créées par les coupes. Pour une coupe plus sévère, l’été est ainsi la saison pour permettre à l’arbre de se protéger contre les pathogènes.

Au printemps l’élagage des arbres fruitiers

Le propriétaire d’un verger voudra s’assurer que son élagage n’entraîne pas une perte de récolte ou une diminution de la qualité de ses fruits. Celui-ci choisira le tout début du printemps pour tailler ses arbres, de sorte que les pommes poussent en abondance grâce aux réserves de sève. Si vous possédez un pommier et que vous êtes cultivateur amateur, l’observation des saisons s’adresse à vous!

Et l’automne ?

Il n’y a pas vraiment d’avantages ou de désavantages propres à l’automne. L’arbre termine son aoûtement, alors il devra passer le reste de la saison en plus de l’hiver avec des plaies non compartimentées. On conserve la sève qui est logée dans les branches, mais cela n’est pas forcément une bonne chose si l’élagage est plus sévère. L’automne serait alors une bonne saison pour les élagages modérés.

Au final, la clé d’un bon élagage ne se trouve pas dans la saison choisie, mais plutôt dans le respect des règles de l’art. Si l’on respecte une limite de 20 % d’enlèvement de masse foliaire, il n’y a pas de raison de se faire un scrupule sur la saison pour l’élagage. L’important est de confier ses arbres à des arboriculteurs certifiés qui ont une conscience écologique.

Sources :

https://elagage.ooreka.fr/comprendre/quand-elaguer

http://espacepourlavie.ca/faq/quelle-est-la-meilleure-periode-pour-tailler-les-arbres-ornementaux

https://www.siaq.org/_textes/elaguer_sans_charcuter.pdf

Partager cet article