Règlements sur la protection incendie au Québec

Publireportage
Règlements sur la protection incendie au Québec

Que l’on possède une maison de banlieue, un immeuble à étages ou un bâtiment commercial, toute construction est assujettie à une panoplie de normes et de règlements. Ainsi, parmi les lois les plus importantes à tenir compte et à respecter, figurent les règlements sur la protection incendie. Ces derniers ont pour but de minimiser les risques associés à un potentiel feu. Mais au fait, quels sont quelques-uns de ces règlements et normes?

Quels sont les principaux règlements concernant la protection incendie? 

Au Québec, les bâtiments doivent respecter certains règlements sur la protection incendie, afin de protéger les personnes et les biens qui s’y trouvent. À cet effet, la Loi sur la sécurité incendie veille à prévenir toute conséquence désastreuse résultant d’un feu. Ledit règlement s’applique notamment aux personnes utilisant le bâtiment en question (à titre résidentiel ou commercial), en leur demandant d’être prévoyant et de veiller à éradiquer tout risque potentiel d’incendie.

En plus, auquel cas un tel risque ne peut être supprimé, la personne concernée se doit de le déclarer à la municipalité dans un délai de trois mois. À ce sujet, lorsqu’un objet représente un risque d’incendie menaçant la sécurité d’autrui, son propriétaire doit prendre les mesures nécessaires visant l’élimination de ce risque et la protection des autres. Autrement, ce dernier pourrait encourir certaines conséquences.

Un autre règlement fort pertinent concernant la protection incendie touche cette fois-ci les municipalités, qui sont tenues d’appliquer diverses précautions, dont l’embauche d’un inspecteur. Ce dernier peut à juste titre pénétrer dans un bâtiment et procéder à son inspection, dans le cas où un doute concernant la sécurité incendie le tenaillerait. En ce sens, des essais de contrôle de moult appareils de sécurité à l’intérieur du bâtiment sont réalisés (par exemple sur tout appareil de détection de fumée, de feu et d’extinction).

Enfin, puisque la sécurité incendie d’une ville ou d’un village passe avant tout par la présence de personnes qualifiées pour combattre le feu, le directeur des opérations au sein d’une caserne doit être un pompier diplômé de l’École nationale des pompiers du Québec.

L’expertise en sécurité incendie

Un incendie se déclarant dans un bâtiment peut avoir de lourdes conséquences sur les occupants de l’endroit, mais également sur tout bien matériel présent. C’est pourquoi il est lourdement pertinent de non seulement s’intéresser aux lois et normes en vigueur, mais également de s’y conformer. D’ailleurs, pour en savoir plus concernant les différentes mesures à mettre en place pour protéger son bâtiment du feu, ou tout simplement pour se renseigner quant aux règlements existants, il serait plus qu’approprié de consulter la Loi sur la sécurité incendie du Québec.

En fait, s’il s’avérait qu’un immeuble ravagé par un incendie n’était finalement pas conforme, le propriétaire des lieux pourrait être désagréablement surpris des conséquences qui en résulteraient, encore plus si des pertes matérielles ou même humaines seraient constatées. Il est donc tout à notre avantage de se fier à l’expertise de professionnels en système de protection incendie. Ces derniers pourront nous rassurer à cet effet, en plus de nous aider à nous conformer aux divers règlements.

Partager cet article