2020 sera une grosse année à Saint-André

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
2020 sera une grosse année à Saint-André

Saint-André se prépare à réaliser des travaux importants en 2020. Après des années d’attentes, une usine de traitements des eaux usées sera construite et le pont au cœur du village sera réparé.

« Ça va être une grosse année! On va enfin pouvoir arrêter de déverser les égouts dans la rivière, ce qui n’est plus acceptable de nos jours. Les études sont complétées et on va pouvoir aller de l’avant l’an prochain », affirme le maire, Gérald Duchesne.

Les coûts sont évalués à plus de 3 M$ et la municipalité est admissible à une subvention couvrant 85% de la facture. La part de Saint-André demeure importante pour une localité de 486 habitants, disposant d’un budget de 800 000 $.

Une première étape a été franchie cette année alors que la rue de l’Église a été complètement refaite afin de mettre en place des conduites et ainsi être branchée au réseau de la municipalité. La rue a été aussi reconfigurée pour qu’elle ne passe plus dans le stationnement de l’église. Un investissement de 310 000 $.

En réglant cette problématique de traitements des eaux, la municipalité va pouvoir développer des terrains et accueillir de nouveaux résidents. Il y a de la demande pour s’établir en villégiature.

Ponts

Des travaux importants seront effectués sur le pont traversant la municipalité. En effet, une restriction sur le poids des fardiers compliquait le transport lourd. Le ministère des Transports confirme des réparations des côtés extérieurs de la dalle, de la membrane et des glissières du pont. Le montant est estimé entre 1 et 5 M$.

Cet hiver, c’est le pont du rang Saint-Hilaire qui sera réparé. Les travaux sont évalués entre 500 000$ et 1 M$.

Patinoire

Les jeunes de Saint-André vont jouer sur une nouvelle patinoire cet hiver. (Photo courtoisie)

Les jeunes vont pouvoir profiter d’une patinoire extérieure toute neuve. Une somme de 200 000 $ a été nécessaire pour faire de l’excavation et couler une dalle de béton.

Aussi, l’eau a été acheminée à proximité pour faciliter le glaçage. Le terrain avoisinant a été aménagé pour un parc. La localité a récupéré les bandes de l’aréna de Chambord.

Cellulaire

La municipalité devra attendre encore quelques mois avant d’avoir la téléphonie cellulaire. On devait être le premier village desservi avec le projet de déploiements, mais finalement, ça s’est fait le long de la 155 à Saint-François-de-Sales et Lac Bouchette. Ça fait 20 ans qu’on attend, une année de plus ou de moins. »

C’est en mars que le service sera en fonction.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des