Élections fédérales : Richard Hébert garde la même recette

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Élections fédérales : Richard Hébert garde la même recette
Le candidat libéral Richard Hébert sollicite un deuxième mandat dans Lac-Saint-Jean. (Photo : TRIUM MÉDIAS - Janick Émond)

Pour la campagne électorale 2019, le député libéral sortant dans Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, souhaite poursuivre dans la même direction et utiliser la même recette.

« Je crois que dans les 20 derniers mois pendant lesquelles j’ai agi à titre de député, la marchandise a été livrée. Il suffit donc de poursuivre le travail », mentionne-t-il.

La priorité pour lui et son parti, c’est de continuer le travail sur l’environnement. Il soulève que les libéraux ont pris des mesures pour enrayer le plastique à usage unique, en plus de créer une taxe sur la pollution.

Richard Hébert poursuit avec le dossier du caribou forestier. Déjà, lorsqu’il était maire de Dolbeau-Mistassini, il indique avoir défendu fermement l’importance de maintenir une industrie forestière forte dans la région.

« Il n’y a pas une semaine qui passe sans que j’en parle avec la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna. Il n’y aura pas de décision qui va se prendre qui fera fermer des villes ou des villages et des industries forestières ».

Main-d’œuvre

Pour Hébert, la solution au manque de main-d’œuvre doit se régler avec l’aide de plusieurs instances gouvernementales. Il indique que l’immigration et l’automatisation ne sont qu’une partie de la solution.

« Les personnes en haut de 60 ans ont encore de belles années devant eux et avec le supplément de revenus garantis, ça permet de gagner jusqu’à 5 000 $ sans être imposé ou pénalisé, jusqu’à un maximum de 15 000 $ pour une personne retraitée ».

De plus, une conscience collective par rapport aux horaires doit être prise. « C’est curieux de voir des épiceries ouvertes jusqu’à 22h le dimanche. Avant, ça fermait à 17h le samedi et c’était bien correct. Il faudra repenser, peut-être, à revenir vers ça ».

Médias

C’est important d’avoir encore des médias écrits qui nous abreuvent. Il faut aussi trouver une solution et une façon de rétribution les GAFAM se servent de ce contenu », se positionne Richard Hébert, qui dans une réélection, s’engage à mettre tout son poids pour aider les médias.

Autres priorités

Par ailleurs, le politicien va travailler à amener le gaz naturel dans le nord du Lac-Saint-Jean.

Également, il veut que la ouananiche, que l’on retrouve en grande quantité dans le Lac, devienne un bien patrimonial à protéger.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des