La popularité pour le quad ne se dément pas

Photo de Denis Hudon
Par Denis Hudon
La popularité pour le quad ne se dément pas
La popularité du quad est sans cesse croissante. Le Club de VTT Les amis (es) du Lac du Domaine du-Roy compte de plus en plus d’adeptes. Photo courtoisie

La popularité pour la randonnée en quad ne se dément pas. Et avec le printemps hâtif cette année, les amateurs de ce loisir devraient être présents dans les sentiers plus que jamais.  

Au Club VTT Les amis (es) du Lac, qui couvre le territoire de la MRC Domaine-du-Roy, les inscriptions vont bon train. 

« On est en avance de 40 % sur nos inscriptions. L’an dernier au début de juin, nous avions 250 membres alors que nous avons déjà 310 inscrits au club. C’est plus de membres et très tôt dans la saison », se réjouit le président Gilles Ouellet. 

Aucun doute dans son esprit, c’est vraiment une grosse saison qui attend les quadistes. L’an dernier, le club comptait 450 membres et le président prédit au moins 500, voire 600 inscriptions. 

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet engouement. La pandémie en est un, alors que les gens se tournent de plus en plus vers des activités en plein air. La qualité des sentiers, du réseau dans son ensemble de même que la fiabilité des machines entrent aussi en ligne de compte. 

Développer 

« On met énormément d’efforts à développer nos sentiers, à bien les entretenir, à bonifier nos infrastructures. On est à développer des aires de repos sur le territoire et on vient d’ailleurs d’en aménager un premier au lac Verreault, à une vingtaine de kilomètres de Roberval. On a déjà ciblé quelques autres endroits pour le futur ». 

En ce qui a trait à la future autoroute quad devant relier le Lac-Saint-Jean et la Mauricie, ce ne sera pas pour cette année. Le président Ouellet ne s’en offusque pas et n’est pas surpris. 

« Il y a beaucoup d’intervenants dans un dossier comme celui-là, c’est normal que ça demande un certain temps. Je crois qu’on aura une réponse positive vers le mois de juin et que ce lien sera accessible dès 2022 ». 

En attendant, poursuit le président Ouellet, il est possible, par divers sentiers, de se rendre à La Tuque comme ailleurs. 

« On s’attend à accueillir encore plus de touristes intra-Québec cette année. On a déjà pu observer une croissance l’an passé ». 

De même, alors que la clientèle traditionnelle était composée surtout de jeunes et de retraités, aujourd’hui le nombre d’adeptes dans la tranche des 35-45 ans est en croissance constante. Il y a aussi de plus en plus de femmes. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires