L’aréna de Mashteuiatsh fermée au moins jusqu’au printemps

Photo de Jean Tremblay
Par Jean Tremblay
L’aréna de Mashteuiatsh fermée au moins jusqu’au printemps
En avril dernier, le chef Gilbert Dominique ne se doutait aucunement de l’ampleur des dommages causés par un feu à l’aréna de Mashteuiatsh. (Photo archives)

Plus de quatre mois après l’incendie qui s’est déclaré le 30 avril dernier au centre Amishkuisht de Mashteuiatsh, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan confirme que l’aréna sera fermé pour la totalité de la saison automne / hiver. La salle communautaire demeure également fermée.

On ne peut même pas se prononcer sur une date possible de reprises des activités. Les travaux requis sont importants et majeurs et ne sont pas encore débutés.

« Nous sommes à la fin de l’étape de l’élaboration des plans et devis. On pense être en mesure d’aller en appel d’offres public dans les prochains jours. Si tout va bien, nous devrions octroyer le dernier contrat à la fin d’octobre. Par la suite, nous pourrons débuter les travaux », mentionne le vice-chef, Jonathan Germain.

La démolition vise une grande superficie de la toiture de la partie de l’aréna ainsi que la majorité des murs extérieurs et l’isolation qui ont été endommagés par l’eau et la fumée.

« Dans le meilleur des scénarios, les travaux vont durer cinq mois. Évidemment, avec le contexte de la pénurie de main-d’œuvre, nous ne sommes pas à l’abri des imprévus. Dans un monde idéal, on pourrait rouvrir l’aréna au printemps prochain. Par contre, il faut être réaliste et prévoir que des délais supplémentaires sont possibles », ajoute-t-il.

Dommages d’importances

Rappelons que l’incendie avait causé des dommages importants principalement au toit de l’édifice, mais également à l’ensemble des composantes de la structure et de l’enveloppe du bâtiment. La fumée avait aussi nécessité des travaux de nettoyage.

Depuis, plusieurs unités et services ont pu réintégrer leurs locaux habituels, notamment les écoles, le Centre de santé, la Protection de l’enfance et de la jeunesse et, plus récemment, la bibliothèque.

« Les travaux vont au-delà de la construction d’une nouvelle toiture. Visiblement, on ne pensait pas que c’était aussi important. C’est ce qui augmente la durée des travaux. Pour le moment on pense qu’il en coûtera 2,8 M$ pour les travaux dont les coûts vont être absorbés par nos assureurs », ajoute le vice-chef.

Collaboration des autres municipalités

Pour répondre à la demande, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan a fait appel à la Ville de Roberval pour utiliser le Centre sportif Benoît-Lévesque.

« Grâce à une collaboration avec la Ville de Roberval, des plages horaires seront identifiées pour du hockey et du patinage libre cet automne et cet hiver. De plus, une patinoire extérieure sera aménagée à l’extérieur du centre Amishkuisht dès que la température le permettra. Nous examinons également d’établir une entente de collaboration avec d’autres municipalités », conclut Jonathan Germain.

Partager cet article