Un espace commémoratif en ligne pour faciliter le deuil

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Un espace commémoratif en ligne pour faciliter le deuil
Le nouvel espace commémoratif sera accessible à la clientèle des trois succursales de Maison Hébert & Fils. (Photo : courtoisie)

De l’interdiction des rassemblements au report des cérémonies, les restrictions sanitaires ont mené la vie dure aux personnes endeuillées. Une nouvelle réalité à laquelle Maison funéraire Hébert & Fils souhaite s’adapter en mettant en place un nouvel espace commémoratif virtuel destiné à ceux qui ont perdu un être cher.

Il s’agira essentiellement d’une plateforme en ligne sur laquelle familles et amis seront invités à partager des souvenirs liés aux personnes défuntes.

Il sera d’abord possible d’y téléverser des photos et des témoignages, tandis qu’une option vidéo pourrait s’ajouter plus tard. Une section dédiée aux commentaires sera également attachée à chaque publication afin de favoriser les échanges.

« Ça va être alimenté par un peu tout le monde, alors ça va devenir un gros album photo numérique », résume Jean-François Beaudry, directeur général de Maison funéraire Hébert & Fils.

Chaque espace commémoratif sera sous la responsabilité d’un administrateur désigné. Le choix d’accepter ou de refuser les différentes publications lui permettra de veiller à la pertinence du contenu.

« C’est normal qu’il y ait un filtre pour éviter que les gens mettent n’importe quoi. C’est malheureux, mais par le passé, on a vu que ce n’étaient pas toujours des choses gentilles qui se disaient. »

Le service devrait être disponible au courant des prochaines semaines et sera accessible via le www.hebertetfils.com. Il sera offert dans les trois succursales de Maison Hébert & Fils, situées à Dolbeau-Mistassini, Normandin et Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. La conception de la plateforme a été réalisée par l’agence numérique d’Alma Eckinox.

Faciliter le deuil

Pour Jean-François Beaudry, l’instauration d’un espace commémoratif comme celui-ci est une façon de faciliter le processus de deuil de sa clientèle en contexte pandémique.

« Ce n’est pas évident de faire son deuil en ce moment, alors on espère que ça va faire l’effet d’un baume. »

Il explique que la limitation des rassemblements, voire l’impossibilité de se réunir à certains moments, a affecté le déroulement des rites funéraires.

« Il y a des familles qui ont carrément reporter les cérémonies en espérant qu’il y ait des allègements. Il y a en d’autres qui ont décidé de ne pas reporter, mais à contrecœur. »

Or, insiste-t-il, « un deuil, ça ne se contourne pas, ça se traverse. »

Jean-François Beaudry indique que l’espace commémoratif demeura actif même une fois la pandémie terminée. Il a d’ailleurs en hâte d’en voir la fin, soulignant que son secteur d’activité n’a « jamais vraiment eu d’assouplissement depuis de la pandémie. »

 

Partager cet article