Une reconnaissance bien méritée

Julien B. Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Une reconnaissance bien méritée
Daniel Potvin, et Arthur Fortin, respectivement président et administrateur du RLTP Saguenay-Lac-Saint-Jean et l’une des affiches qui apparaîtront un peu partout dans les secteurs de villégiature. (Photo : courtoisie RLTP)

L’association régionale du Regroupement des locataires des terres publiques (RLTP) peut se féliciter d’avoir obtenu sa reconnaissance officielle du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. Celle-ci permettra à l’organisation d’avoir une plus grande crédibilité et un meilleur poids politique aux différentes tables de négociations.

Les villégiateurs verront donc apparaître près de leurs chalets de nouvelles affiches de l’association, rappelant ainsi leur mission.

« Cette reconnaissance officielle est en quelque sorte la confirmation de la qualité du travail et des interventions des bénévoles du regroupement. Elle permet aux villégiateurs d’avoir un mot à dire concernant les projets de tous les intervenants sur le territoire public de l’ensemble des régions du Québec », fait valoir Daniel Potvin, président régional du RLTP.

L’organisation tentait d’obtenir cette reconnaissance depuis une dizaine d’années. « En nous donnant cette reconnaissance officielle, on sent que le gouvernement se décharge d’une tâche, en ce sens que les villégiateurs pourront simplement se tourner vers nous, plutôt que vers eux. Mais ça fait notre affaire, puisqu’on deviendra un acteur de premier plan. »

Mission

Fondé il y a 26 ans, le RLTP a pour mission de protéger et défendre les villégiateurs en forêt publique auprès des autorités gouvernementales. L’un de ses objectifs est de créer une plus grande concertation du milieu : chasseurs, communautés autochtones, propriétaires et acteurs politiques, ce qui représente un défi de taille dans un secteur où plusieurs règlementations viennent s’entremêler.

Le RLTP réclame notamment que les gens de la région aient priorité sur l’acquisition de terrains, plutôt que ceux des grands centres.

De La Baie jusqu’à La Doré, l’aile régionale du RLTP regroupe 9 000 villégiateurs au Saguenay-Lac-Saint-Jean. À l’échelle du Québec, ils sont plus de 32 000 villégiateurs. 25 % des membres se trouvent ici dans la région.

Baux de villégiature

Les coûts des baux en villégiature constituent pour l’organisation un dossier d’envergure. Le gouvernement Couillard avait adopté une nouvelle règlementation forçant une augmentation de 99 % de 2016 à 2020 dans la région. Le RLTP est parvenu à convaincre la CAQ d’adopter une nouvelle politique qui ramènera l’augmentation au niveau de l’inflation.

Ainsi, cette année, les villégiateurs peuvent s’attendre à une baisse de 12%, soit 80 $ de moins par terrain. Pour le RLTP, il s’agit d’une victoire.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires