Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 49 s

Un moteur révolutionnaire voit le jour au Lac-Saint-Jean

Le 26 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 26 juillet 2010
Par daniel migneault

Un moteur révolutionnaire voit le jour au Lac-Saint-Jean

Conception GLC a vu le jour en 2004 dans une grange de Sainte-Hedwidge. Aujourd'hui, le président de l'entreprise, Luc Laforest, songe déjà aux multiples possibilités qui s'ouvrent à lui.

Au cours des dernières années, Luc Laforest a développé un nouveau propulseur thermo-acoustique. Ce type de moteur existe depuis une cinquantaine d'années. Cependant, il y a apporté une série de modifications qui le rendent beaucoup plus performant. Un consultant américain qui œuvre pour la NASA et le Département de la défense a confirmé l'efficacité de sa technologie.

Conception GLC, qui est désormais installé dans le parc industriel de Roberval, ne manque pas d'idées pour mettre en marché son moteur. Il pourrait notamment être utilisé dans le marché de l'aviation et des appareils sans pilote.

Plusieurs entreprises étrangères ont manifesté l'intérêt de mettre la main sur le propulseur conçu par Luc Laforest pour l'expérimenter sur différents engins volants. Cependant, il refuse catégoriquement de transmettre sa technologie à une tierce entreprise. «Le premier modèle d'essais volera au Lac-Saint-Jean, assure M. Laforest. Je souhaite que toutes les étapes de conception se déroulent ici. Ensuite, je pourrai m'adjoindre de nouveaux partenaires»

Nids-de-poule

Luc Laforest a trouvé une nouvelle utilité à son moteur soit la réparation de nids-de-poule. En effet, grâce à la chaleur produite par le propulseur, le nid-de-poule est chauffé et dégagé de l'humidité et des débris qui s'y retrouvent. Ainsi, la réparation est solide et ne se désagrège pas au bout de quelques mois. Les essais réalisés au cours des dernières semaines avec le système PHS prouvent son efficacité. Le ministère des Transports du Québec a démontré un vif intérêt. Les discussions se poursuivent avec le ministère et plusieurs municipalités.

Actuellement, Conception GLC concentre ses efforts sur la commercialisation de ce produit. Luc Laforest espère que le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera la première région du Québec à se doter du système PHS. La région et son entreprise disposeraient ainsi d'une vitrine intéressante.

Le développement des produits dérivés du propulseur thermo-acoustique à haute vélocité se poursuit. La compagnie cible également le marché des aiguillages de chemins de fer.

En effet, les aiguillages doivent être chauffés pendant tout l'hiver pour éviter qu'ils gèlent. Malgré tout, selon Luc Laforest, cette technologie n'est pas efficace. Il assure que son système permettrait de maximiser l'efficacité des aiguillages tout en permettant des économies substantielles d'énergie. En plus, plusieurs entreprises de Roberval pourraient bénéficier de contrats intéressants pour la réalisation de tels systèmes.

Conception GLC dispose de ressources limitées pour le moment. Luc Laforest est convaincu qu'il dispose d'un succès commercial entre les mains. Dès que les contacts d'affaires plus pointus seront établis, l'entreprise devrait produire à plein régime.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES