Actualités

Temps de lecture : 2 min 15 s

Roberval : la résolution est finalement adoptée à l’unanimité

Le 02 juin 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 02 juin 2014
Par

Roberval : la résolution est finalement adoptée à l’unanimité

Après avoir bloqué de façon unanime un protocole d’entente avec l’entreprise Résolu concernant la fermeture de l’usine de sciage de Roberval, les élus municipaux de Roberval ont finalement adopté à l’unanimité ce protocole lors de la dernière séance publique.

On se souvient que c’est le conseiller Maurice Gagnon qui s’était objecté à la résolution présentée lors de la séance régulière du 20 mai dernier, et que c’est le conseiller Marcel Lachance qui avait finalement fait adopté une résolution pour que le conseil municipal de Ville de Roberval demande que l’autorisation de signatures à intervenir entre la Ville de Roberval et Résolu Produits forestiers soit reportée à une date ultérieure.

Depuis cette date, plusieurs rencontres ont été effectuées afin de dénouer l’impasse. Il y a d’abord eu une rencontre avec le ministère des Affaires municipales et de l’occupation du territoire (MAMROT) la semaine dernière, puis lundi, avec les responsables de Produits forestiers Résolu. Ces rencontres avaient notamment pour but de préciser les rôles des élus municipaux, mais aussi d’informer le conseil municipal sur les tenants et aboutissants de la signature du protocole d’entente.

«Au cours des derniers jours, on a fait véritablement le tour de la question et du questionnement qu’avaient les conseillers sur ce protocole d’entente avec Résolu. Lundi matin, nous avons rencontré les gens de Résolu et de Bio-Ax. À la suite de ces discussions, nous avons rencontré également une firme d’avocats pour finalement en venir à un consensus», précise le maire Guy Larouche.

Le protocole d’entente souligne entre autres le rapatriement à la Ville de Roberval d’environ 65 % de la superficie occupée jusqu’à maintenant par Produits forestiers Résolu.

«Le but de tout cela était d’éviter de se retrouver avec une grosse usine qui est fermée. Ce qui est nécessaire aux opérations des séchoirs et de Bio-Ax demeure la propriété de Résolu. Tout l’espace qui est inutile pour l’entreprise est alors transféré à la municipalité. Ce que l’on veut par cet exercice, c’est de reprendre le contrôle de notre développement. Si on n’est pas propriétaire des terrains, on n’est pas en mesure le faire. Une chose est certaine, ce secteur va continuer à faire du développement industriel», assure la maire Larouche.

Lors de cette séance publique, c’est à nouveau le conseiller Marcel Lachance qui a proposé la résolution pour l’adoption du protocole d’entente avec Produits forestiers Résolu, et c’est le conseiller Maurice Gagnon qui a appuyé la proposition adoptée à l’unanimité par les conseillers.

Marcel Tremblay

Par ailleurs, la séance du conseil a été pimentée par l’intervention du citoyen Marcel Tremblay qui demande au conseil municipal, et en particulier au maire Gy Larouche, un peu plus de transparence dans ses actions et dans ses décisions à titre de premier magistrat de la Ville de Roberval.

À ce propos, le maire Larouche s’est fait cinglant. «Il y a toujours de ces gens qui vont toujours critiquer en coulisse, soit par leur aspiration politique qu’ils ont pu avoir, ou encore, parce qu’ils ont été bien proches de l’ancienne administration. Bien sûr, il faut permettre à ces gens de s’exprimer, mais il faut cependant aussi s’assurer qu’ils véhiculent la bonne information. On s’aperçoit qu’il y a des gens qui travaillent beaucoup plus pour leur dossier d’entreprise, que le dossier de citoyen». —

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES