Actualités

Temps de lecture : 1 min 14 s

Le CSSS Domaine-du-Roy présente un rapport annuel de gestion déficitaire

Le 02 juillet 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 02 juillet 2014
Par

Le CSSS Domaine-du-Roy présente un rapport annuel de gestion déficitaire

La direction générale du CSSS Domaine-du-Roy a présenté son rapport annuel de gestion 2013-2014. Pour la première fois en 11 ans, l'établissement présente un déficit budgétaire de quelque 240 000 $. Le budget annuel des opérations s'élève à près de 88 M$.

La présidente du conseil d'administration, France Guay, et le directeur général, Jacques Dubois, étaient fiers de souligner les résultats de l'établissement lors de la présentation du rapport.

«Malgré la planification stratégique pluriannuelle de l'organisation qui fait ressortir de nombreux enjeux requérant des années de travail, nous sommes extrêmement satisfaits des résultats de la dernière année», de mentionner Jacques Dubois. «L'implication des médecins, des gestionnaires, des professionnels, des bénévoles, mais surtout de tous nos employés nous ont permis d'atteindre ces résultats exceptionnels», de souligner France Guay.

Malgré ce bilan fort satisfaisant, la direction est très consciente des enjeux de la prochaine année, et ce en raison du contexte financier qui nécessite la planification et la mise en œuvre de plusieurs mesures afin de permettre au CSSS Domaine-du-Roy de rencontrer les nouvelles contraintes.

«Une cible de rationalisation se situant à près de 3,5 millions de dollars nous a été imposée depuis quatre ans, rappelle Jacques Dubois. C'est la première fois en 11 ans que notre établissement présente un déficit budgétaire. Nous savons déjà la hauteur des efforts qui nous seront demandés pour les prochaines années, compte tenu de l'état des finances publiques. Nous continuerons d'avoir une gestion responsable avec l'intention de ne pas affecter la qualité et l'accessibilité aux soins et aux services».

Les dirigeants de l'organisation ont profité de la présentation du rapport pour souligner le virage Performance amorcé depuis mai 2012 et pour mettre en lumière ses trois principaux axes, soit l'accessibilité des services, la qualité de ceux-ci ainsi que l'optimisation des ressources.—

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES