Actualités

Temps de lecture : 36s

Métis et non-indiens : trop tôt pour connaître les impacts

Le 14 avril 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 14 avril 2016
Par joanie dore

Métis et non-indiens : trop tôt pour connaître les impacts

PREMIÈRES NATIONS. Il est difficile de prévoir les impacts qu'aura le jugement de la Cour suprême du Canada sur la communauté de Mashteuiatsh, selon le vice-chef des relations communautaires de la réserve, Stéphane Germain. Désormais, la Cour soutient que les Métis et les Indiens non-inscrits sont considérés comme des « Indiens ».

« La décision vient à peine d'être rendue. C'est difficile de déterminer quels seront les impacts et l'ampleur qu'aura cette décision », estime M. Germain.

Selon lui, il faudra attendre pour déterminer la portée de cette décision. Depuis ce jeudi, les Métis et les Indiens non-inscrits ont la confirmation qu'ils sont sous la responsabilité du gouvernement fédéral.

Rappelons qu'une organisation au Saguenay-Lac-St-Jean, la Communauté métisse du Domaine-du-Roy et de la Seigneurie de Mingan, avait tenté d'être reconnue comme un regroupement métis, mais qu'un verdict de la cour leur avait refusé cette reconnaissance.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES