Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 22 s

Michel Laprise sera chef d’antenne pour les Jeux olympiques

Le 30 juillet 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 30 juillet 2016
Par

SPORTS. Originaire de Normandin, l’animateur de RDS Michel Laprise vivra les jeux d’une manière différente cette année puisqu’il occupera pour la première fois le poste de chef d’antenne.

Entre autres en compagnie de Claude Maillhot et Frédéric Plante, il assurera la transition entre les diverses compétitions.

« Je devrai mettre en situation les compétitions », explique-t-il.

C’est lors du lancement de la programmation entourant les Jeux olympiques qu’il a réalisé où il était rendu professionnellement.

« Certains parlaient de leur expérience en lien avec les Jeux olympiques. Un entre autres disait qu’il avait couvert les jeux en 1976… Mes parents étaient ados à cette époque! J’étais donc le plus jeune, mais en même temps je suis dans le métier depuis 15 ans déjà, donc un coup de vieux aussi », raconte-t-il avec humour.

Michel Laprise a été surpris de se faire offrir ce poste d’autant plus qu’il anime une émission de divertissement sportif.

« C’est un mandat plus sérieux, à l’autre bout du spectre. J’espérais un jour travailler sur les Jeux olympiques, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi vite. Ça n’a pas été long que j’ai dit oui», mentionne celui qui débute les réunions de préparation lundi prochain.

Parcours

Michel Laprise a étudié en Arts et technologie des médias à Jonquière. Il a fait ses premières armes à la radio avant de passer à la télévision et a travaillé dans plusieurs villes comme La Chute Sherbrook et Gatineau avant de faire le saut dans la grande métropole. L’animateur a œuvré au sein de TQS avant de passer pour le Réseau des sports (RDS).

« Je n’avais pas pensé travailler pour RDS, je voyais ça gros et inaccessible à l’époque », partage celui qui a toutefois eu un intérpet marqué pour les sports. C’est à la blague qu’il confie d’ailleurs ne pas être en mesure de se souvenir d’une recette de riz mais pourtant être en mesure de mémoriser des statistiques de hockey.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES