Mardi, 20 février 2024

Culture

Temps de lecture : 58s

Mario Pelchat impatient de produire son propre vin

Le 17 octobre 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 17 octobre 2014
Par

Mario Pelchat impatient de produire son propre vin

VITICULTURE. Propriétaire avec sa conjointe d’un vignoble depuis quelques années, Mario Pelchat avoue avoir hâte de produire son propre vin. Il croit pouvoir y arriver d’ici trois ans.

« Nous avons fait les vendanges le week-end dernier (fin de semaine du 4 et 5 octobre) et nous avons eu une très belle récolte. C’est un peu frustrant de faire une telle récolte et de la vendre à quelqu’un d’autre qui va la vinifier. C’est tellement de travail à toutes les étapes », affirme Mario Pelchat.

Ce dernier croit que sur un horizon de trois ans, il devrait être en mesure de vinifier lui-même et donc de produire son propre vin. « Dans trois ans, on devrait y être. J’ai très hâte de passer à l’action et d’enfin pouvoir goûter mon vin. On sait qu’on n’aura pas droit à l’erreur. Il y a tellement de gens qui nous en parle, on n’aura pas le droit de leur offrir un produit qui n’est pas à la hauteur », soutient Mario Pelchat.

Celui-ci concède que la somme de travail qu’exige la culture de la vigne a parfois apporté son lot de découragement. « C’est énormément de travail et il y a eu de gros moments de découragement, mais la passion a été plus forte. C’est un travail très valorisant alors on a bien fait d’y croire et de ne pas lâcher », explique-t-il.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES