Culture

Temps de lecture : 53s

Exposition Refaire l’alliance en quatre vents

Des artistes Autochtones et Allochtones jumelés

Denis Hudon
Le 22 novembre 2023 — Modifié à 11 h 59 min le 22 novembre 2023
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Des artistes Autochtones et Allochtones jumelés

Le Musée ilnu de Mashteuiatsh accueille une autre exposition Refaire l’alliance en quatre vents, conçue par l’organisme Kamishkak’Arts.

Il s’agit d’œuvres réalisées par huit artistes de la région, jumelés en duo autochtone et allochtone.

Des œuvres visuelles et littéraires qui ont été construites autour d’un projet de correspondance amorcé en 2020.

Les artistes sont jumelés ainsi : Cindy Dumais et Marie-Andrée Gill, Amélie Courtois et Charles Sagalane, Eruoma Awashish et Christine Martel, ainsi que Magali Barbeau-Marchand et feu Edouard Itual Germain. Au terme de cette longue correspondance naissent 32 œuvres, quatre par artiste.

Tous les moyens traditionnels comme technologiques sont utilisés pour matérialiser la correspondance : Messenger, courriels, envois postaux, gravures de bois, etc.

L’idée de ce projet ambitieux vient de Kamishkak’Arts et devait se terminer quatre mois plus tard.

Sonia Robertson, artiste multidisciplinaire, et Julie Gagnon-Bond, directrice artistique de l’organisme, imaginent alors ce projet qui se veut une ouverture au dialogue entre les cultures.

Réconciliation entre deux univers

Le Centre d’artistes Sagamie accompagne Kamishkak’Arts dans la réalisation de quatre opuscules, un pour chaque duo.

« Ces publications sont les premiers témoins illustrant les chemins parcourus pour se rejoindre, la réconciliation entre deux univers, ou, pour citer les paroles de l’artiste Magali Baribeau-Marchand, les morceaux d’une amitié naissante à assembler », peut-on lire dans un communiqué de presse du Musée de Mashteuiatsh.

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES