Dans « Lumière sur Broadway » : Le maire de Roberval revient au chant classique

Photo de Marie-Ève Lavallée
Par Marie-Ève Lavallée
Dans « Lumière sur Broadway » : Le maire de Roberval revient au chant classique
Avant d’être maire de Roberval, Serge Bergeron, a produit sept albums de musique où il chante dans neuf langues différentes. (Photo : Archives)

C’est un retour aux sources pour le maire chanteur, Serge Bergeron, qui interprétera le temps d’un spectacle les plus beaux airs de la comédie musicale américaine au sein de la dernière production de l’Opéra du Royaume Lumière sur Broadway à la salle François-Brassard, le 3 avril prochain.

Le spectacle propose les classiques du répertoire de la comédie musicale américaine. Des succès puisés de West Side Story, My Fair Lady, Cats ou encore Les Misérables et qui ont su traverser les époques par leur caractère universel.

Approché par le directeur général et artistique de l’Opéra du Royaume, Dominic Boulianne, Serge Bergeron a accepté illico de retourner au chant classique après plusieurs années d’absence.

« C’est ma première collaboration avec eux, mais mes premiers pas en chant classique remontent à l’adolescence au sein du Conservatoire de musique. À l’époque, j’ai chanté dans plusieurs opérettes dans le cadre du Carnaval Souvenir de Chicoutimi. Ensuite, j’ai abandonné le chant classique pour me tourner vers le chant populaire afin de gagner mes études », raconte Serge Bergeron.

Sur scène, des chanteurs de renom tels que le baryton Gino Quilico, le ténor Dominic Lorange ainsi que la soprano Raphaëlle Paquette seront les têtes d’affiche du spectacle. D’autres chanteurs régionaux reconnus tels que Jean-Simon Boulianne et la soprano Annie Boulianne joindront leur voix à celle du maire de Roberval.

De plus, l’univers musical sera animé par la présence du Chœur de l’Opéra du Royaume, dirigé par Annie Larouche, originaire d’Alma. Se joindront également en musique le Quatuor Saguenay, le piano de Dominic Boulianne et la contrebasse de Marie-Claude Tardif.

Chanter pour être heureux

Même si ce dernier s’est consacré à l’éducation et à l’administration scolaire, la musique a toujours occupé une place centrale dans sa vie.

« Si je n’avais pas eu le chant et la musique dans ma vie, je ne suis pas certain que je serais un homme heureux. Pour moi, chanter, c’est ma façon de m’exprimer vraiment. »

D’ailleurs, sa passion pour le chant l’a poussé à vivre de nombreuses expériences scéniques et à chanter dans neuf langues différentes.

« J’ai eu l’opportunité de voyager et de faire quelques représentations dans plusieurs pays. Je chante en français, anglais, croate, grec, allemand, portugais, italien et en serbe, mais je ne parle que trois langues. Dans mes loisirs, j’ai produit sept albums dont Passeport pour le monde, qui a été une porte d’entrée pour chanter en Grèce, notamment ».

Pas de hasard, que des coïncidences

Le chanteur baryton occupe son temps libre à étudier ses partitions et à placer sa voix sur différentes pièces chantée en solo ou encore à plusieurs voix.

D’ailleurs, l’une des pièces qui l’a particulièrement touché au cours de sa vie fait partie du répertoire qu’il interprétera le 3 avril prochain.

« La chanson Send in the clowns tirée de A Little Night Music vient me chercher en émotions à un point où j’ai les larmes aux yeux lors de ma pratique. Les paroles collent à un moment important de ma vie où on m’avait offert une petite boîte à musique qui jouait cet air. C’est un pur hasard que je chante cette chanson-là, mais j’ai peine à croire au hasard ».

Il est possible de se procurer les billets de Lumière sur Broadway via le site Reservatech.

Partager cet article