Musée amérindien de Mashteuiatsh : Sonia De Grand’Maison se réapproprie sa culture  

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Musée amérindien de Mashteuiatsh : Sonia De Grand’Maison se réapproprie sa culture  
(Photo : Courtoisie)

À travers son exposition Tapishkau pishim, les lunes du Pekuakami, l’artiste multidisciplinaire de la Première Nation, Sonia De Grand’Maison, partage son cheminement de réappropriation de sa culture. Elle présente son exposition au Musée amérindien de Mashteuiatsh jusqu’au 22 avril 2023.  

Dans sa démarche artistique, il était important pour Sonia De Grand’Maison de se réapproprier et en apprendre plus à propos de sa culture. Pour cette exposition, le cycle des saisons occupe une place importante.  

« Ainsi, dans mon exposition, j’y raconte les 13 pleines lunes d’une année sur notre territoire. Et chaque pleine lune a été créée en me basant sur les mois d’une année. Par exemple, le mois de décembre, la signification en Innu veut dire que c’est le mois le plus court. Mais dans une autre langue innue, ça veut dire le mois où l’hiver se construit. Donc à partir de ses significations, pour chaque mois, j’ai construit une pleine lune unique », explique l’artiste.  

Dans l’exposition, les visiteurs peuvent donc admirer les 13 images de pleine lune. Les images sont en fait une impression d’une aquarelle.  

Cheminement 

Tout ce travail, ce cheminement, Sonia De Grand’Maison l’a réalisé sur plusieurs années. Et au fil du temps, les apprentissages qu’elle aura faits sur sa culture se sont incrustés dans son quotidien.  

« Pour moi, ce cheminement représentait aussi d’avoir l’ouverture et la curiosité de se plonger dans mes racines culturelles, d’y retrouver mes ancêtres. Et j’ai appris beaucoup sur les valeurs humaines, et avec le temps, ces valeurs sont entrées dans mon quotidien et font maintenant partie de moi. »  

Partager cet article