Comment calculer le taux de roulement des employés?

Publireportage
Comment calculer le taux de roulement des employés?

Contenu commandité

Connaissez-vous l’importance du taux de roulement de personnel? En matière de ressources humaines, le taux de rotation est l’une des métriques les plus importantes avec le taux de rétention des employés.

Qu’est-ce que le calcul du taux de roulement des employés?

Les entreprises ayant un taux de rotation élevé font souvent appel à un chasseur de têtes professionnel à Montréal pour les aider avec leurs recherches de candidats. Les recruteurs expérimentés analysent autant les entreprises que les candidats afin de trouver une combinaison gagnante.

Le taux de rotation de personnel et de rétention sont en conséquence des métriques analysées par le chasseur de têtes.

Nous vous invitons maintenant à tout découvrir au sujet de cette métrique et de son importance au sein de la stratégie d’affaires d’une entreprise.

Taux de roulement : définition

Le ratio de roulement est la mesure du pourcentage d’employés qui quittent leur emploi au sein d’une entreprise durant une période définie.

Le départ des employés signifie généralement que l’entreprise doit trouver de nouveaux talents pour les remplacer.

Le calcul pour connaître son taux de roulement

Le ratio se calcule habituellement sur une base mensuelle ou annuelle. On le calcule en divisant le nombre d’employés qui ont quitté l’entreprise par le nombre moyen d’employés durant une période donnée. Ce nombre est ensuite multiplié par 100 pour obtenir le pourcentage exact. Voici un exemple.

12 (employés qui ont quitté leur emploi)/300 (nombre d’employés moyen) x 100 = 4 %

Pour calculer le nombre moyen d’employés, il suffit d’ajouter le capital humain au début de la période et le nombre d’employés à la fin de la période, puis de diviser ce résultat par 2.

Pour calculer le ratio de rotation d’employés, il est donc important de calculer 3 variables importantes. Il s’agit donc du nombre total d’employés qui:

  • Quittent l’entreprise (volontaires et involontaires) dans une période définie (mensuelle/annuelle)
  • Étaient en emploi au début de la période définie
  • Étaient en emploi à la fin de la période définie

Le calcul final pour le taux de roulement ressemble donc réellement à ceci:

12 (employés qui ont quitté leur emploi)/300 (nombre d’employés au début de la période + nombre d’employés à la fin de la période /2) x 100 = 4 %

L’importance de calculer le ratio de roulement pour les entreprises

Le renouvellement des effectifs est un processus dispendieux. Non seulement pour une question de salaire annuel, mais aussi pour une question de coaching, de compétences, de culture d’entreprise et de développement. C’est pourquoi les entreprises ayant un taux de roulement élevé doivent redoubler d’efforts pour réduire leur roulement de personnel.

Le calcul du taux de roulement sert ainsi à découvrir l’impact négatif de l’employé démissionnaire sur l’entreprise. Grâce à cette métrique, les employeurs peuvent également se pencher sur l’employé en question et déterminer quelle situation l’a poussé à quitter son emploi.

Trouver la réponse à cette question permet de corriger les points qui ont poussé l’employé à démissionner et aux chasseurs de têtes ou recruteurs d’améliorer leur processus de recrutement. En sélectionnant des candidats qui s’identifient à la culture organisationnelle de l’entreprise, le risque d’insatisfaction et de départ diminue. Plusieurs éléments sont alors à prendre en compte lors de l’embauche, au-delà des compétences du candidat.

Partager cet article