Une fin de saison à l’image de la pandémie

Denis Hudon
Une fin de saison à l’image de la pandémie
La saison de hockey mineur est à toutes fins utiles terminée et la pandémie a passablement bouleversé les habitudes des jeunes. (Photo : courtoisie)

Le hockey a la vie dure avec la pandémie et la présidente du hockey mineur de Saint-Félicien, Isabelle Harvey, déplore le double discours du gouvernement qui dit d’un côté vouloir encourager les jeunes à faire du sport et de l’autre ne leur en donne pas vraiment les moyens.

« Le hockey civil a été oublié, c’est une année très difficile pour les organisations comme pour les parents et les jeunes. Pourquoi le hockey scolaire a eu le feu vert et pas nous? » se questionne toujours la présidente.

Son organisation devra bientôt décider si le hockey se poursuivra au-delà du 26 mars à Saint-Félicien.

« Ça me prend des entraîneurs, mais aussi des équipes qui sont encore intéressées. L’aréna sera ouvert jusqu’à quand encore? »

Quelques jeunes sont retournés sur la glace ces dernières semaines pour des pratiques ou encore participer à des cliniques de gardien.

Isabelle Harvey voit déjà poindre des lendemains difficiles à l’horizon.

« C’est certain qu’il y aura des conséquences après pandémie. Des jeunes qui jouaient régulièrement au hockey ont découvert d’autres activités, d’autres sports qui étaient permis par la santé publique ».

Elle est particulièrement triste pour les jeunes d’âge midget qui en étaient à leur dernière année et n’ont pas pu la vivre. « C’est fini pour eux et certains iront poursuivre leurs études à l’extérieur ».

Une reprise peu probable à Roberval

Au hockey mineur de Roberval aussi on ne sait plus très bien sur quel pied danser. Il y a en effet des entraînements individuels sur la glace, mais son président Simon Colin avoue qu’en cette fin de saison, plusieurs entraîneurs bénévoles de même que des jeunes sont passés à autre chose.

Il ignore si les entraînements se poursuivront au-delà du 26 mars, une saison qui de toute façon est sur le point de se terminer. Le président rappelle la hausse des cas de COVID-19 dans la MRC Domaine-du-Roy, notamment.

« Mes jeunes en provenance de Mashteuiatsh où il y a plusieurs cas déclarés restent à la maison. Je continue avec les jeunes que j’ai en ce moment. On verra bien s’ils veulent ou non poursuivre ».

Lui aussi déplore les incohérences face à certaines décisions du gouvernement et de la santé publique qui ont décrété des règles différentes, selon le sport.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires