Centre de valorisation de la biomasse : Des subventions de 6,7 M$ demandées

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Centre de valorisation de la biomasse : Des subventions de 6,7 M$ demandées
Des subventions de 6,7 M$ sont demandées pour la concrétisation du centre de valorisation de la biomasse. (Photo archives) (Photo : Trium Médias – Louis Potvin)

La MRC du Domaine-du-Roy va de l’avant avec des demandes de subventions de l’ordre de 6,7 M$ pour la concrétisation du projet de Centre de valorisation de la biomasse sur les terrains de l’usine de cogénération de Saint-Félicien.

« Il s’agit d’une étape importante. Notre dossier était déjà au gouvernement. À la suite d’une rencontre avec le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, en mars dernier, nous avons été accompagnés afin de cibler les programmes adéquats pour déposer afin d’obtenir du financement », précise le préfet, Yanick Baillargeon.

Une demande d’aide de 1,7 M$ va âtre acheminée au Fonds transition énergétique Québec, une autre de 1 M$ au Programme innovation bois et une dernière de 4 M$ auprès d’Investissement Québec. Parmi ces aides, certaines seront des subventions, d’autres des prêts.

« La MRC aura aussi à investir dans le projet. On parle d’environ 500 000 $, mais le montant devra être entériné par les élus autour de la table. »

Achats d’équipements

Les sommes souhaitées permettront l’achat et l’installation d’équipements d’écorchage, de broyage et de séchage afin de traiter la biomasse forestière pour l’utiliser à son plein potentiel. Ils permettraient, entre autres, de fabriquer du granule industriel et offrir de la matière première conditionnée pour des entreprises de pointe.

D’ailleurs, l’entreprise ontarienne CharTech a dévoilé son intention d’implanter une usine de biocharbon et fabrication d’hydrogène au coût de 17 M$. Une demande de subvention sera aussi acheminée aux paliers de gouvernement.

Rappelons qu’un réseau de chaleur sera aménagé pour un montant de 3,8 M$ au cours des prochains mois. Le projet de la Ville de Saint-Félicien a reçu des subventions des deux paliers de gouvernement.

Il s’agit de la pierre d’assise du projet du CVB, puisque le réseau qui récoltera la chaleur produite par l’usine de cogénération sera rendu disponible à de futures entreprises qui s’installeront aux alentours.

Partager cet article