Centre-ville de Roberval : un projet rassembleur selon Guy Castonguay

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Centre-ville de Roberval : un projet rassembleur selon Guy Castonguay

<![CDATA[

Guy Castonguay est dans le milieu des affaires depuis 19 ans. Le propriétaire des bâtiments commerciaux sur le boulevard Saint-Joseph, qui logent Le Pub L’Amaretto, la Pharmacie Uniprix, Pelletier Opticien ainsi que Cuizen, donne son aval de manière favorable au projet de réorganisation des artères routières du centre-ville de Roberval.

Les diverses opinions défavorables, qui circulent au sujet du projet, ont poussé M. Castonguay à s’intéresser de plus près aux propositions : « Dire qu’un projet est irrationnel, alors que celui-ci vise à stimuler, encourager et diversifier notre économie locale doit être dorénavant proscrit. Lorsque l’argumentaire des gens qui sont contre ce projet se limite en une évaluation d’un nombre suffisant de stationnements et que la solution proposée se résume à utiliser un tournevis et changer la direction d’une pancarte, c’est simplifier la problématique économique de Roberval en utilisant une vision à « sens unique ». Faut-il le rappeler, l’objectif est de favoriser l’entrée des visiteurs vers nos attraits non pas d’en favoriser la sortie », affirme Guy Castonguay.

Selon lui, Roberval doit dorénavant avoir l’ambition d’être un pôle touristique, commercial et de services dans notre région. « Avec un avenir pour l’industrie de la forêt plus que jamais menacé, en particulier à Roberval, il est temps de miser sur nos forces et notre principal atout : Roberval, ville riveraine », mentionne-t-il.

« L’immobilisme a paralysé notre développement économique trop longtemps, croire que les choses peuvent s’améliorer sans actions concrètes est illusoire. Le progrès passe obligatoirement par le changement. Aujourd’hui, ce n’est plus des politiciens que nous avons besoin pour diriger nos villes, mais des administrateurs et des visionnaires. Des gens avec des idées qui une fois en place pourront avoir un impact positif sur l’ensemble de la communauté, mais également la région », conclut Guy Castonguay.—H.G.

]]>

Partager cet article