Déficit et hausse de participation pour la 65e édition de la Traversée

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Déficit et hausse de participation pour la 65e édition de la Traversée

La Traversée internationale du lac Saint-Jean enregistre un déficit de 24 791 $ pour l’édition 2019 malgré une hausse de 23% de son achalandage.

Un manque à gagner qui s’explique par l’ajout d’activités pour célébrer la 65e édition et des coûts plus élevés pour la tenue de la soirée de la campagne de financement.

« Ce n’est pas catastrophique! On s’en doutait un peu en préparant cette édition en ajoutant un week-end de festivités avec deux spectacles de plus qu’à l’habitude. Malgré une augmentation des activités, ça ne s’est pas reflété sur la hausse des revenus », explique le directeur général, Jérémie Bonneau.

Pourtant la Traversée a enregistré avec un achalandage imposant de plus de 92 000 visiteurs en 2019.

« Nous avons fait faire une étude sur l’achalandage et les retombées économiques de la Traversée. La dernière fois que nous l’avions fait, il y a trois ans, nous avions 75 000 participants. Il y a donc une nette augmentation. C’est clair que la traversée est toujours aussi populaire. »

De ce nombre de participants, on en dénombre 20% qui viennent de l’extérieur de la région, ce qui a généré 24 733 nuitées.

Budget en hausse

Le budget de la 65e édition s’est élevé à 910 600 $, soit 18 000 $ de plus qu’en 2018. Il devrait être réduit l’an prochain pour revenir à la normale. En 2018, l’organisation avait enregistré un surplus de 6 000 $.

« C’est certain que cette année, on va avoir moins de dépenses pour revenir à la normale. Une chose est certaine, nous allons revenir avec la nouvelle formule de la soirée de la campagne de financement. Ç’a été très apprécié. Pour la 1re édition, ç’a couté plus cher parce qu’il faisait froid et qu’il a fallu ajouter du chauffage et d’autres éléments. »

Les bars ont généré 10 000 $ de moins en revenus qu’en 2018 (82 360). Pour les entrées, elles ont été en diminution d’environ 15 000 $ (94 686$).

Le président, Olivier Lévesque, a accepté un 2e mandat à la présidence.

Compétition

Jérémie Bonneau n’était pas en mesure de dévoiler quelles seront les nouveautés en 2020. Chose certaine, les compétitions de nage devraient attirer des athlètes de haut niveau.

« Comme nous sommes un peu plus de deux semaines avant les Jeux olympiques, les meilleures vont vouloir venir se mesurer ici à Roberval. Pour la Traversée, on sent que ce sont des nageurs en fin de carrière ou des jeunes qui veulent essayer de venir gagner la Traversée pour ajouter à leur palmarès, car c’est la compétition la plus prestigieuse. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des