Des services déjà de retour à l’hôpital de Roberval

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Des services déjà de retour à l’hôpital de Roberval

<![CDATA[

SANTÉ. L’incendie qui a ravagé, le vendredi 6 mai, le bloc opératoire du Centre hospitalier de Roberval, situé au 6e étage, serait d’origine électrique. Les flammes auraient pris naissance dans le mur érigé afin de séparer les salles de chirurgie en construction ainsi que celles utilisées.

Dès qu’on sort de l’ascenseur au 6e étage, l’odeur de fumée est perceptible. Sur les murs on aperçoit quelques traces laissées par la suie et l’eau. Dès qu’on franchit la porte qui mène aux salles de réveil, on constate que la chaleur et la fumée ont fait de nombreux dommages.

À son point le plus chaud, l’incendie a atteint une température de 1200 degrés. Le département de chirurgie est une perte totale. Plusieurs appareils et du matériel ont fondu sous l’effet de la chaleur. Sans oublier les nombreux dégâts qui ont été causés par la fumée et l’eau. Actuellement, il est impossible de chiffrer les dommages, les évaluateurs s’activent dans la zone sinistrée.

L’assèchement et les rénovations mineures des étages inférieurs au 6e ont déjà été réalisés, permettant une reprise des services offerts.

Prioriser les chirurgies

« Le nettoyage des lieux et la réorganisation des soins ont été prioritaires dès les premières minutes. Dès maintenant, médecine de jour, soins courants et hématooncologie sont à nouveau offerts dans l’établissement de Roberval. Dans les prochaines semaines, nos énergies seront déployées afin de fixer à nouveau les 1050 rendez-vous chirurgicaux qui étaient planifiés jusqu’en juin. Nous allons devoir évaluer les cas, afin d’établir les usagers jugés prioritaires », explique Marc-Antoine Tremblay, conseiller en communication au CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le fait que le CIUSSS regroupe maintenant tous les établissements de soins de santé de la région facilite la tâche aux équipes.

« Cette semaine, l’équipe clinique aura comme tâche de regarder comment nous pourrons redéployer les équipes, ainsi que nos salles de chirurgie. Nous voulons utiliser à bon escient nos plateaux techniques pour accommoder toutes les personnes qui auront besoin d’une chirurgie », ajoute M. Tremblay.

Les femmes enceintes devront également se tourner vers les hôpitaux d’Alma et de Dolbeau-Mistassini afin d’accoucher. Bien que minimes, les risques de complications demeurent présents. Sans salle d’opération, aucune césarienne ne peut avoir lieu à Roberval.

Les ambulances sont à nouveau de retour à l’hôpital de Roberval. Effectivement, les cas de traumatologie peuvent être stabilisés, si l’usager a besoin d’une chirurgie, il peut par la suite être déplacé dans un autre centre. Le fait que la majorité des services soient de retour est un indice de réussite pour le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Depuis vendredi 8 h, deux équipes de coordination, l’une sur le terrain et l’autre au siège social du CIUSSS, travaillent afin d’organiser le tout. Nous avons une excellente collaboration de tous. Lors du déplacement des 55 patients, nous avons dû créer des chambres dans des bureaux ou dans des salles. Nous avons installé des rideaux, etc. La collaboration est merveilleuse. Les gens ont travaillé main dans la main dans cette situation de crise », souligne M. Tremblay.

]]>

Partager cet article