Des solutions intéressantes pour les villégiateurs selon Gérard Savard

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Des solutions intéressantes pour les villégiateurs selon Gérard Savard

<![CDATA[

INSTALLATION SEPTIQUE. Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a annoncé une modification au Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées. La municipalité de Chambord, avec son nombre important de villégiateurs, a connu de nombreux épisodes de frustration de la part des citoyens trouvant aberrant d’investir des sommes astronomiques afin de conformer leurs installations septiques pour une résidence secondaire.

Selon le maire de Chambord, Gérard Savard, le fait que les travaux soient admissibles au crédit d’impôt RénoVert lorsqu’ils visent une résidence principale pourrait permettre à plusieurs résidents de réaliser les travaux à moindre coût. Effectivement, le programme prévoit pour des travaux excédant 2 500$, un crédit de 20% pouvant atteindre la somme de 10 000$.

La localité ne pense pas solliciter une rencontre avec les villégiateurs. L’inspecteur municipal poursuivra la visite des divers secteurs de villégiature afin de discuter avec les résidents dont les installations ne sont pas conformes.

« Nous allons certainement leur faire part des modifications apportées au règlement par le gouvernement. Nous en parlons depuis des années. Certaines solutions sont intéressantes comme de mettre en commun un seul système pour deux résidences. Par contre, pour l’installation d’une toilette à compost, je suis loin de penser que les villégiateurs vont accepter cette solution malgré son côté hautement écologique », mentionne M. Savard.

Gérard Savard espère que les résidents analyseront les nouvelles solutions. Les économies sont intéressantes et les nouvelles technologies en matière de gestion des eaux usées sont performantes.

Afin d’aider les Québécois à mettre leurs installations septiques aux normes, la première phase de la modification réglementaire propose l’installation d’une toilette à compost.

Les nouvelles exigences pourraient permettre à plusieurs propriétaires de résidence isolées, dont les conditions de sol sont défavorables à une installation septique conventionnelle de rendre leurs installations conformes et ainsi assurer la qualité des cours d’eau.

Une seconde phase

« Les solutions de rechange que nous proposons aujourd’hui faciliteront le traitement et l’évacuation des eaux usées, et ce, sans compromettre la protection de l’environnement et le bien-être des citoyens. Nous sommes toujours à l’écoute de la population et à la recherche de moyens efficaces pour améliorer la situation. En ce sens, une deuxième phase visera à introduire d’autres solutions », mentionne le député de Roberval et premier ministre, Philippe Couillard.

Le ministère veille actuellement à l’analyse de ces nouvelles solutions avec l’aide d’un comité technique.

]]>

Partager cet article