Élection préfecture: Baillargeon et Généreux réfléchissent

Louis Potvin
Élection préfecture: Baillargeon et Généreux réfléchissent
Bernard Généreux pense faire un retour en politique en se présentant à la préfecture de la MRC du Domaine-du-Roy. (Photo : courtoisie)

Il pourrait y avoir élection à la préfecture de la MRC du Domaine-du-Roy. L’actuel préfet Yanick Baillargeon y songe, tout comme Bernard Généreux qui a occupé le poste pendant plus de dix ans.

Celui qui a pris sa retraite du milieu municipal depuis quelques années ne cache pas qu’il a un intérêt, surtout depuis que des gens l’ont sollicité.

« Je croyais avoir tourné la page, mais ça force à la réflexion. J’ai toujours milité pour un préfet au suffrage universel et ça ouvre de belles opportunités pour notre territoire. Il faut reprendre notre place sur l’échiquier régional, car nous sommes un peu en perdition. Il faut devenir maitre de notre développement », affirme Bernard Généreux.

Il croit que le territoire de la MRC possède ce qu’il faut pour se démarquer, notamment dans l’économie verte avec la foresterie et l’énergie renouvelable.  L’agroalimentaire et le tourisme sont aussi d’autres secteurs prometteurs.

« L’après-pandémie peut nous permettre de développer notre potentiel. Il faut prendre en charge notre propre développement et pas seulement gérer les programmes en place. Les avantages des minicentrales et le développement de la biomasse en sont des exemples qu’il faut répéter. »

Yanick Baillargeon

Après avoir affirmé qu’il préférait solliciter un mandat à la mairie de La Doré, le préfet actuel, Yanick Baillargeon, a changé d’idée.

« Je poursuis ma réflexion, finalement. C’est un choix déchirant. Je suis tiraillé entre le travail de maire et celui de préfet. Il y a des dossiers qui me tiennent à cœur comme la concrétisation du Centre de valorisation de la biomasse, l’amélioration du service ferroviaire et le comité de Développement économique 02, dont je suis le président », mentionne-t-il.

Il se donne encore quelques semaines avant de prendre une décision définitive. Il aimerait également être en mesure de terminer les dossiers importants qu’il pilote à La Doré comme l’amélioration du Moulin des pionniers et le développement résidentiel et du parc industriel.

L’actuel préfet, Yanick Baillargeon, est tiraillé entre poser sa candidature à la mairie de La Doré ou à la préfecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Expérience

Bernard Généreux estime que le prochain préfet doit posséder une bonne connaissance du milieu municipal pour être prêt à travailler dès son entrée en fonction.

« C’est l’avantage que j’ai, car j’ai siégé plus de dix ans, en plus d’avoir été président de la CRÉ et de la FQM.  Je connais bien toutes les ramifications. »

L’homme de 71 ans ne croit pas que son implication active au Parti Québécois représente un désavantage.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires