Encore trop de fausses alarmes

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Encore trop de fausses alarmes

<![CDATA[Le nombre de fausses alarmes coûte cher au Service de sécurité incendie Saint-Félicien/Saint-Prime/La Doré.
C’est ce qui se dégage du rapport 2018 déposé récemment. En effet, sur les 154 appels reçus, 44 étaient des alarmes incendie non fondées. Ce qui représente 28% de l’ensemble des appels.
« C’est énorme! Nous avions réussi à les réduire par le passé, mais on a connu une augmentation en 2018. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent cette situation. Il y a des erreurs humaines, des défectuosités de système ou d’autres circonstances. On poursuit nos tournées de prévention pour essayer d’abaisser le nombre », explique le directeur, Olivier de Launière.
Surtout que pour chaque sortie d’une équipe d’interventions, les frais sont évalués à 800 $. En 2017, le service avait enregistré 29 fausses alarmes.
Baisse des dommages
Pour ce qui est du nombre d’incendies, il se chiffre à 43 pour l’année, une légère baisse comparativement à 2017. C’est surtout sur les pertes matérielles que l’année 2018 a été jugée bonne avec un montant de 334 500 $.
« Nous avons connu une réduction de l’ordre de 56% comparativement aux années antérieures. Ce qui représente un montant de 25 $ par habitant, soit une somme deux fois moins élevée que la moyenne provinciale. Ça démontre que nos interventions en prévention portent fruit. C’est une fierté pour notre service. »
En 2018, les pompiers ont combattu 11 incendies de bâtiment et ont dû intervenir 13 fois pour des feux de véhicule et à 5 reprises pour des feux de cheminée.
Dans 30 % des cas d’incendie de bâtiment, la défectuosité électrique et mécanique est en cause alors que les erreurs humaines représentent 18,5%.
Aussi, l’équipe a réalisé au total 36 sauvetages de toute nature, ce qui inclut l’utilisation des pinces de désincarcération à neuf reprises.
Recrutement
Le Service tient à signaler qu’elle recrute actuellement des pompiers pour la caserne de Saint-Prime. Les gens intéressés peuvent faire parvenir leur candidature à la direction.
Pour ce qui est du volet prévention, 1 061 visites ont été effectuées dans les résidences et immeubles en 2018.]]>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des