Hôtel-Dieu de Roberval : Les élus réclament le retour d’un urologue

Louis Potvin
Hôtel-Dieu de Roberval : Les élus réclament le retour d’un urologue

Les élus de Roberval s’inquiètent de la rupture de service en urologie à l’Hôtel-Dieu. Ils pressent le CIUSSS de le rétablir dans les meilleurs délais afin que des patients n’aient pas à se déplacer à Alma ou Saguenay pour recevoir des soins.

« Notre comité de vigie a sensibilisé la PDG Julie Labbé et d’autres responsables de cette problématique. Nous voulons maintenir la pérennité de nos services et ne pas perdre nos spécialités. Nous avons eu une bonne rencontre, malgré les bonnes volontés exprimées nous demeurons inquiets et aux aguets », exprime le maire Sabin Côté.

Depuis le départ à la retraite de l’urologue, Réjean Delisle, le service s’effectuait ponctuellement à Roberval. Un spécialiste venait selon les besoins à la clinique externe. Cependant, depuis quelques mois, il n’y a plus de médecins que se déplacent, ce sont les patients qui doivent le faire.

CIUSSS veut trouver une solution.

Au CIUSSS, on affirme que la volonté est de rétablir le service dans les meilleurs délais. « Nous avons formé un comité de travail notamment avec le corps médical pour trouver des solutions afin d’avoir un spécialiste, mais également de dégager le personnel nécessaire pour réaliser des examens en urologie. Ça représente un défi, mais notre volonté est claire », a indiqué la porte-parole, Amélie Gourde.

L’objectif est d’offrir le service au moins une fois par semaine ou selon les besoins en clinique externe.

Pas d’équipements neufs

Pour ce qui est des équipements, le CIUSSS a acheté en 2016 trois cystoscopes qui étaient destinés à l’hôpital de Roberval. Cependant, l’incendie survenu au bloc opératoire a empêché leurs installations et ils ont été utilisés dans un autre établissement.

Il ne s’agit pas d’équipements qui ont été achetés par la Fondation de l’hôtel-Dieu comme certaines rumeurs le laissaient entendre.

« Ce sont des acquisitions dans le cadre du programme du maintien des effectifs du CIUSSS. Il faut préciser que les équipements actuels de Roberval sont fonctionnels même si les nouveaux pressentis n’ont pas été installés. »

Le maire de Roberval estime que de nouveaux équipements seraient souhaitables pour être à la fine pointe de la technologie, d’autant plus que le bloc opératoire est complètement neuf.

« C’est une question d’équité, nos milieux ont perdu des acquis avec la fusion et je crois qu’il est temps d’avoir un retour du balancier. »

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Ida Rousseau. Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ida Rousseau.
Invité

Un spécialiste (urologue) m’a confirmé qu’il se rendait à son bureau de Roberval et qu’il a dû attendre une journée entière sans qu’aucun patient se présente parce que l’infirmière n’avait pas fait les appels pour demander aux patients qui avaient des rendez-vous de s’y rendre. Ne chercher pas la raison du départ de ces spécialistes. Ces spécialistes ont beaucoup de travail à Chicoutimi comme des cas de cancers. Ils se sont regroupés et ont demander à Alma de leur
faire des bureaux pour les accueillir.Alma a répondu à leur demande. C’est ça qui s’est passé.