La MRC verse 35 000 $ au Havre du Lac-St-Jean

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative locale de journalisme
La MRC verse 35 000 $ au Havre du Lac-St-Jean

La MRC du Domaine-du-Roy vient la rescousse du Havre du Lac-St-Jean en octroyant une aide d’urgence de 35 000$.

« C’est un organisme très important pour nous et qui offre des services essentiels appréciés des gens. Il fallait intervenir pour éviter une fermeture. Ça va leur permettre de se rendre jusqu’en septembre », explique le préfet, Yannick Baillargeon.

Les pertes anticipées de l’organisme d’ici la fin de l’année sont de l’ordre de 110 000 $. «L’aide de la MRC est primordiale. Nous manquons d’argent en raison d’une réduction des dons et l’impossibilité de tenir des activités de financement qui implique des rassemblements. Aussi, nous sommes en démarches avec les autres maisons de soins palliatifs pour obtenir un meilleur financement du gouvernement », a précisé la directrice générale, Judith Camier.

Avec le déconfinement qui se fait graduellement, le conseil d’administration travaille à des idées de campagne de financement pour tenter de dénicher de précieux revenus.

Déversement dans la rivière Ashuapmushuan

Lors de la dernière séance publique de la MRC, les élus ont entériné une résolution pour montrer leur désaccord au déversement dans la rivière Ashuapmushuan des eaux de traitements de l’usine de pâte de Produits forestiers Résolu de Saint-Félicien.

« On ajoute notre voix à celle de Saint-Félicien et d’autres organismes. Il faut continuer à protéger cette rivière et de toute façon, il n’y a pas d’acceptabilité sociale pour que ce soit fait. Il faut réparer ou changer celle existante. »

Rappelons que le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) évalue des solutions pour le déversement des eaux de traitements. En effet, la conduite de 14 km qui rejette dans la rivière Mistassini à l’embouchure du lac Saint-Jean aurait besoin d’investissements majeurs qui pourraient atteindre 40M$. Le scénario de déverser dans l’Ashuapmushuan a été envisagé.

Aide d’urgence COVID

Le fonds d’urgence de 75 000 $ mis en place pour les organismes communautaires sur le territoire n’a pas été très sollicité. Quatre organismes ont fait des demandes pour un total de 17 068 $. Il reste un solde de 57 932 $.

« Nous ne sommes pas surpris. Les organismes se tournaient plus vers les gouvernements. Nous pensons que le fonds sera plus en demande au cours des prochains mois, car des besoins se feront sentir et il y aura probablement moins d’aide des gouvernements. »

Principalement, des montants ont été accordés pour combler les frais de distribution de nourriture auprès de différentes personnes qui étaient confinées.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires