La population répond bien depuis l’ouverture

Denis Hudon
La population répond bien depuis l’ouverture
Depuis l’ouverture du dépanneur communautaire l’automne dernier, la population salésienne semble s’approprier de plus en plus ce nouveau service de proximité. (Photo : courtoisie)

La population répond bien au nouveau service du dépanneur communautaire qui a démarré l’automne dernier à Saint-François-de-Sales.

La mairesse Cindy Plourde se réjouit de la réussite à ce jour du commerce géré par la Corporation des loisirs.

« Ça marche bien. La formule semble cette fois être la bonne. Oui, je suis super contente ».

Rappelons que la municipalité a été quatre ans sans ce type de service, après la fermeture de l’épicerie du village. Quelques expériences avaient été tentées, mais sans succès.

La mairesse Plourde lève d’ailleurs son chapeau à la douzaine de bénévoles qui se relaient pour assurer le bon fonctionnement du dépanneur, ouvert cinq jours par semaine.

Un service essentiel, rappelle-t-elle, alors que la population et les visiteurs peuvent s’y procurer des produits de base et même plus.

« Il était inconcevable de devoir parcourir 20 km vers Chambord ou Lac-Bouchette pour obtenir des articles du quotidien. Le dépanneur, c’est bon pour notre économie et il y a moyen de faire quelques profits et bonifier les services ».

Parc municipal phase finale

Par ailleurs, Saint-François-de-Sales est à compléter la deuxième et dernière phase d’aménagement de son parc municipal sur la rue Bouchard, près de la route régionale 155. La Municipalité doit bientôt lancer les appels d’offres pour les soumissionnaires.

Des modules de jeux s’ajouteront et un couloir scolaire permettra de circuler de façon sécuritaire à pied ou à vélo. Un belvédère devrait compléter l’ensemble du projet.

Première municipalité de la région à avoir été certifiée Communauté bleue par l’organisme Eau Secours en 2019, Saint-François-de-Sales continue dans la voie de la gestion écoresponsable de l’eau.

« Tous nos bâtiments publics ont banni l’eau embouteillée, à l’édifice municipal, à la salle communautaire, au camping et même à notre dépanneur. On a procédé à l’achat de trois abreuvoirs publics, au parc notamment. On utilise notre eau potable qui est déjà fournie par la municipalité et payée par les citoyens ».

La mairesse Plourde termine son deuxième mandat au conseil municipal, elle qui est en poste depuis 2013. Elle est toujours en réflexion pour les prochaines élections municipales de novembre et fera connaître sa décision au cours de l’été.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires