MRC du Domaine-du-Roy : Le préfet Baillargeon propose un regroupement des municipalités

Louis Potvin Journaliste de l’Initiative de journalisme local
MRC du Domaine-du-Roy : Le préfet Baillargeon propose un regroupement des municipalités

Le préfet Yannick Baillargeon propose de regrouper Roberval, Saint-Félicien et toutes les municipalités du secteur Domaine-du-Roy pour en faire une MRC-une ville.

« Je crois que nous sommes rendus là dans nos réflexions. Au lieu de se questionner si ça prend un préfet élu ou non au suffrage universel, il temps de réfléchir aux nombres d’élus qui nous représentent pour notre population », lance-t-il.

Le préfet Baillargeon estime qu’il s’agit d’une question d’efficience. Il trouve que 63 élus pour représenter 29 000 personnes est exagéré. Il donne l’exemple d’Alma qui compte 9 élus pour 25 000 habitants.

« Seulement en masse salariale, on ferait sauver aux contribuables 1,2 M$. Il y a plein de services qu’on mettrait en commun. Les petites municipalités auraient accès à des ressources spécialisées au lieu d’aller à l’externe. On unirait nos forces et nous aurions une plus grande influence dans la région. »

Déjà l’idée de regroupement de services est sur table. Pourquoi ne pas aller plus loin, estime le préfet. « Il y a cinq directeurs généraux qui vont prendre leur retraite et ça ne sera pas simple de les remplacer. Il y a de l’efficacité à aller chercher et des économies à réaliser. »

Réactions à venir

Le préfet est bien conscient que l’idée va faire réagir et créer des fictions. Au-delà des guerres de clochers ancestrales, Yannick Baillargeon estime qu’il est temps de revoir la structure.

« J’en conviens que ça ne sera pas simple et qu’on va rencontrer des réticences. Moi je sers la population et non les élus. Je crois qu’il faut faire le débat et si ça me coûte mon poste, ça ne me dérangera pas, car j’aurai réussi à faire avancer les choses. »

Il affirme qu’il a abordé délicatement le sujet à la table de la MRC, sans trop pousser sa pensée préférant voir comme l’idée sera reçue par la population par l’entremise des médias.

« À Saguenay, c’est une MRC-une ville et les gens sont encore attachés à leur secteur que ce soit Arvida, Jonquière, Chicoutimi ou La Baie. Ça va être la même chose pour Saint-Félicien et Roberval. Les deux villes ont des forces différentes. »

Les élus ont jusqu’ à mai 2021 pour prendre une décision si l’élection à la préfecture. D’ici ce temps, Yannick Baillargeon juge que les élus auront le temps de réfléchir à l’idée d’un regroupement.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires