Partenariat entre Accès Forêt et Groupe Rémabec

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Partenariat entre Accès Forêt et Groupe Rémabec

Le Groupe Rémabec et l’entreprise Accès Forêt réalisent un partenariat d’affaires qui va assurer leur pérennité et atteindre une meilleure performance dans les opérations forestières.

Dans les faits, le Groupe Rémabec devient actionnaire dans l’entreprise félicinoise tandis qu’Accès forêt obtient des parts dans les scieries d’Arbec au Québec.

« Pour nous, qui avons développé une expertise de récolte forestière à partir du bois mis aux enchères, ça nous assure des volumes garantis par Rémabec. En contrepartie, comme nous sommes performants, nous allons continuer à miser aux enchères et être en mesure de vendre aux meilleurs prix possibles aux scieries d’Arbec », mentionne l’un des cinq propriétaires d’Accès Forêt, Jonathan Dubois.

Les propriétaires voulaient dissiper l’impression qu’Accès Forêt était avalé par le Groupe Rémabec.

« En devenant actionnaires des scieries, ça devient très intéressant pour nous. C’est vraiment une entente gagnant-gagnant. Ça consolide les 50 emplois directs de l’entreprise et les 50 autres provenant de nos sous-contractants. »

Arbec possède sept scieries, dont une à l’Ascension, à Port Quartier, à Parent et à St-Rock-de-Mékinac.  Elle dispose de garanties d’approvisionnement forestier de 2,3 millions de mètres cubes.

Coût plus élevé pour la fibre

Gilles et Jonathan Dubois ainsi que les autres propriétaires d’Accès Forêt, Stéphane Pelletier, Luka Dubois et Jonathan Dallaire, considèrent que leur entreprise va tirer de nombreux bénéfices du partenariat avec Rémabec.(Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Accès Forêt, dont le siège social est situé à Saint-Félicien, ne pouvait pas laisser passer cette opportunité. En effet, son modèle d’affaires, ne reposant que sur le bois remporté aux enchères, pouvait la rendre vulnérable, surtout dans le contexte actuel d’incertitude et coût élevé de la fibre.

« Les coûts deviennent plus élevés. Pour la récolte, il faut être très performant. Comme nous sommes une petite organisation, nous sommes polyvalents et versatiles, ce qui nous permet d’être compétitifs sur le prix de vente aux scieries », mentionne un autre propriétaire, Gilles Dubois. Stéphane Pelletier, Luka Dubois et Jonathan Dallaire complètent l’équipe.

« Quand on a commencé, on payait autour de 8 $ du mètre cube et là, c’est entre 38 et 39 $ du mètre cube. Si nous vendons le bois trop cher, les scieries ne l’achèteront pas. »

Couper plus de bois

Avant ce partenariat, Accès Forêt vendait les deux tiers de sa production à des usines appartenant à Produits forestiers Résolu et l’autre tiers aux scieries d’Arbec. Ce sont en moyenne 450 000 mètres cubes qui sont coupés par année.

« On s’attend à poursuivre dans cette veine et même de se rendre à 650 000 m3. Nous avons la capacité et les équipes pour le faire », avance Jonathan Dubois.

Accès Forêt s’occupe de la planification des coupes, de l’aménagement de chemins forestiers, de la récolte et le transport à l’usine.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des