Sainte-Hedwidge mène plusieurs dossiers de front

Denis Hudon
Sainte-Hedwidge mène plusieurs dossiers de front
Sainte-Hedwidge a plusieurs projets sur la table pour 2021. Le maire Gilles Toulouse veut accélérer les dossiers. (Photo : Trium Médias - Archives)

Plusieurs dossiers devraient connaître leur dénouement et d’autres se mettront en branle au cours de la présente année à Sainte-Hedwidge. L’un des plus importants projets consiste à convertir les systèmes de chauffage à l’huile de l’église, du presbytère et du centre communautaire à la biomasse.

Le maire Gilles Toulouse mise beaucoup sur ce projet qui devrait, une fois réalisé, apporter pour l’avenir des économies d’énergie substantielles. Il nécessitera un investissement de l’ordre de 400 000 $ et devra être appuyé financièrement par le provincial et le fédéral. La Municipalité assumera 10 % de la facture.

« On veut diminuer notre dépendance à l’énergie fossile. On pense rentabiliser notre investissement au bout de sept à huit années. Ce ne sont pas les granules à la biomasse qui manquent sur notre territoire », fait valoir le maire.

D’autre part, et à l’instar d’autres municipalités, Sainte-Hedwidge s’apprête à transformer son réseau d’éclairage municipal en optant pour l’éclairage DEL afin de réaliser des économies d’énergie.

Camping et sentiers de vélo

La Municipalité va compléter aussi la dernière phase de son Parc intergénérationnel. Quelque 100 000 $ ont été investis dans la première phase et 90 000 $ seront nécessaires pour la deuxième phase. La Municipalité a injecté 40 000$ et le reste provient de subventions.

Les premières bases devraient être jetées pour un futur camping sur le terrain des loisirs, en bordure de la rivière Ouiatchouaniche. Une étude sera bientôt commandée pour voir son potentiel.

« On a déjà notre chalet des loisirs qui pourrait servir aussi de pavillon d’accueil. C’est un très beau site à proximité des Sentiers des artistes. Le projet est sur plusieurs années ».

Un sentier de vélo de montagne est aussi dans les cartons de la Municipalité, un projet de l’ordre de 93 000 $. Il reste à faire le tracé et un peu de débroussaillage puisqu’il y a déjà un couloir existant à la suite d’opérations forestières.

Enfin, le rang 5 sera asphalté sur une un demi-kilomètre. Les travaux sont évalués à 150 000 $ dont 37 000 $ proviendront d’aides locales. Un nouveau pont a été construit l’an dernier dans ce secteur, au coût de 1,8 M$.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires