Saison touristique satisfaisante à l’Ermitage

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Saison touristique satisfaisante à l’Ermitage

La saison touristique à l’Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette a été satisfaisante malgré un mois de juin désastreux. Le site a accueilli environ 95 000 visiteurs.

« On a enregistré une hausse de 3 à 4% comparativement à 2018. Je n’ai pas le décompte exact, mais ça devrait jouer entre 94 000 et 95 000 visiteurs. C’est bon dans les circonstances, car le début de saison s’annonçait mal, mais nous avons connu probablement notre meilleur mois d’août à vie », rapporte le directeur général, François Lavoie.

En effet, les journées pluvieuses du mois de juin et surtout les week-ends ont eu des répercussions sur l’achalandage puisque le site est prisé pour les activités à l’extérieur. D’ailleurs, il n’y a eu seulement que quatre messes célébrées à l’extérieur comparativement à 11 en 2018.

L’hébergement a connu une hausse de 5% et une augmentation de 3% a été enregistrée à la salle à manger.

Avec plus de 56 chambres et 6 chalets à sa disposition, le taux d’occupation de l’Ermitage est très élevé et pratiquement complet durant le mois d’août.

Spectacle multimédia

Pour sa première année, le spectacle immersif Origine a été vu par 7 000 personnes. Un résultat en deçà des attentes.

« On pensait en avoir 10 000, mais on a commencé à le présenter un peu tard, au début juillet, et nous n’avons pas pu faire la commercialisation prévue. Ça nous satisfait malgré tout, surtout que nous avons sondé les gens et dans une proportion de 98%, ils ont dit avoir adoré le film. »

François Lavoie exprime que le but d’attirer des familles a été atteint, car il y en a eu beaucoup d’observées sur le site cet été, sans être en mesure de le mesurer concrètement.

D’ailleurs, une nouvelle campagne publicitaire en 2020 va cibler particulièrement la clientèle familiale.

Pour ce qui est de la clientèle européenne, elle a été également au rendez-vous en 2019, mais son nombre sera connu au début de la prochaine année, après avoir compilé l’achalandage durant la période des Fêtes.

Financement

La campagne de financement pour payer une partie des investissements de 3,1 M$, qui consistaient à la transformation de la Scala Santa et de la production du spectacle immersif, est presque complétée. Une somme de 850 000 $ a été amassée sur le million nécessaire. On se donne encore quelques mois pour atteindre l’objectif.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des